Encore du Chap's bauju !

Publié le par Bruno W

Encore du Chap's bauju !

Barron de Crac à Banc Plat

Après la superbe escalade au Trélod sur les traces du Chap's, je feuillète avec plus d'ardeur encore son topo "En Savoie" et tombe sur Barron de Crac en face ouest de Banc Plat. J'avais déjà repérer ce pilier et pensait, au même titre qu'à la Dent de Pleuven, y ouvrir une voie en hommage à Romain Berger pour lequel un arbre a été planté juste au-dessous. J'avais donc déjà eu l'occasion d'observer ce pilier qui avait l'air compact et raide à souhait mais pas très haut. A la lecture des quelques ligne de Chapoutot : "escalade magnifique sur un rocher exceptionnel", je sautais sur place ! Si le Trélod était déjà une très belle escalade, comment sera celle-ci ?

 

Zian est motivé pour aller testé le matériel d'époque : équipement d'ouverture, soit de 1984 ! A l'époque, Chap's et ses compères avaient intégralement équipé la voie pour permettre le plus de libre possible. Nous devions donc y trouver 47 pitons plus les relais et n'avions besoin d'après lui que d'un jeu d'excentriques. Et ben feu !

L'arrivée au parking se fait dans l'incertitude la plus complète... Nous nous garons vers 1200 et nous sommes en plein dans le nuage. A combien sera le sommet de la mer de nuages aujourd'hui ? La face sera-t-elle dedans ? Il nous est indispensable de l'avoir en visu, sinon nous pouvons la chercher un moment ! D'autant plus que connaissant bien le massif, je n'ai pas de carte :-) On suit les instructions de Chap's puis j'essaie de me souvenir de mes observations faites il y a deux ou trois ans... Nous nous retrouvons rapidement à monter droit dans la forêt en suivant un vieux chemin de débardage et toujours dans le brouillard alors qu'on a du dépasser les 1400. La forêt est en plus détrempée...

Et soudain, je ne peux me contenir et lâche un cri de joie en aperçevant derrière la brume qui se déchire une paroi des plus raides, des plus compactes, bref superbe ! Nous sommes tôt et nous allons pouvoir avoir notre lot d'aventure sur les traces du Chap's. La cotation 6/6+/A du topo de Chap's promet du sport !

PB040528.JPG

 

une paroi des plus raides, des plus compactes

 

Barron de Crac : TD à ED, 180m
(cotation de l"ouvreur variant selon le nombre de pitons touchés)
Voir topo camptocamp : cliquez ici
Voir tracé de la voie : Cliquez ici



On s'équipe puis nous dirigeons vers le pied où jouent qlq chamois, récuperons la vire où se trouve l'attaque et... STUPEUR ! Des SPITS !!! Mais c'est pas possible ! Nous découvrons un goujeon de 8 servant de relais sur une large vire à arbres ! Puis un autre goujeon à 5m sol entre deux pitons du "maître" ! Quels c... ont fait ça ? On se doute bien à ce moment là que l'aventure que nous venions chercher ne sera pas au rendez-vous... Malgré cela, nous poursuivons, espérant que malgré tout la voie aura conservé un certain cachet et que les goujeons ne sont là qu'aux relais et point de renvoi... 

PB040537.JPG

le spit d'époque complètement rouillé en première longueur 
et surlequel on tire sans pitié à défaut de prise



Mais en arrivant au pied de L2, longueur clé en 6/6+/A nous découvrons une ligne de spits ! Nous la remontons écoeuré : la fissure a été complètement nettoyée de tout matériel de l'époque et seul un piton et une vieille lunule sont présentes. De même le rééquipeur s'est permis une variante directe. Si Chap's souhaitait que cette ligne soit parcourue en libre, peut-être aurait-il été d'accord avec ce rééquipement ? Mais alors pourquoi avoir laisser le spit d'époque complètement rouillé en première longueur et surlequel on tire sans pitié à défaut de prise ? De plus la fissure de L2 est tellement sale dans sa deuxième partie que l'envie de faire du libre passe assez vite...

PB040540.JPG

L2, longueur clé en 6/6+/A


Bref on continue en pensant à Chap's qui 20 ans plus tôt s'était lancé dans cette raide paroi. Le cheminement d'époque est astucieux et superbe. Hop, en troisième longueur on s'en va sur une rampe (équipement mixte goujeons récents, pitons d'époque...) un peu glissante et plein gaz puis arrivons sous un bon toit à franchir en A0 (ou 7b/c ?). 

PB040552.JPG

un bon toit à franchir en A0

Après ça se calme et on retrouve du beau libre avec des traversée qui rejoigne le fil du pilier aérien que j'avais envié. Surprise ! On quitte alors la ligne de spit qui s'en va sur la gauche dans une rampe terreuse... Nous poursuivons par l'itinéraire de Chap's avec l'équipement d'époque que l'on trouve plutôt en abondance par rapport à ce qu'on lui connaissait :-) et encore en bon état. L'escalade est alors superbe car authentique ! Mais déjà c'est la fin et nous sortons...

PB040558.JPG

la ligne de spit qui s'en va sur la gauche dans une rampe terreuse 
et la voie de Chap's
qui s'en va en traversée à droite

PB040569.JPG
Et déjà c'est la fin et nous sortons...
au fond le Trélod : une autre aventure à l'image du Chap's tel que nous le connaissions...

A la recherche d'infos sur ces escalades, je suis plus tard tombé sur un article de P. Chapoutot sur son blog où il relate le rééquipement de la voie en 1994 auquel il était présent. Il en était donc bien l'investigateur... La variante dans le haut dans la rampe est alors coté 5+.

Publié dans Escalade

Commenter cet article