Goulotte Sorbier Fondu au Grand Sorbier

Publié le par Bruno W

Mixte en Belledonne : Goulotte Sorbier Fondu


Le secteur Vans - Sorbier n'a plus de réputation à faire pour le ski de rando... Les divers itinéraires étant tracés dès les premières chutes de neige. Par contre ces dernières années plusieurs itinéraires de type goulotte / mixte ont été ouverts. Il s'agit rarement d'itinéraire d'ampleur chamoniarde au vu du faible dénivelée des parois du secteur. Néanmoins ces itinéraires présentent un intérêt particulier par leur ambiance, leur escalade souvent technique et délicate, l'absence d'équipement et leur engagement limité en raison de la promixité de la station de Chamrousse.


Nous nous sommes dirigés ce week-end vers le Grand Sorbier qui présente deux itinéraires goulotte/mixte sur son flanc E dans l'objectif de trouver une neige "déjà" transformée et de la glace (sic) malgré les récentes chutes de neige. Finalement nous avons trouvé de tout car si cet itinéraire n'est pas (ou peu) directement exposé au soleil en raison d'une orientation plutôt NE, il se situe dans un versant d'ambiance plutôt "chaude". Ainsi nous avons pu grimper sur des plaquages de glace fine, des pans de neige type "gros sel" et parfois ultra profonde et enfin dans des sections de mixte épique !

Cette ligne pourrait se subdiviser en trois sections : une première en goulotte/couloir encaissé avec une section en glace fine (4), une seconde en neige/mixte délicate, technique et franchement engagée et une dernière nettement plus facile en neige puis rocher où selon les conditions, la concentration reste nécessaire. Chacune de ces sections faisant 2 longueurs de 50 à 60m.


Sorbier Fondu : D+/TD-, 250m
Voir topo camptocamp (cliquez ici) ou topo papier de S. Escande et J. Weiss




P1190169.JPGSous l'attaque : on repère facilement la goulotte de départ où l'on aperçoit les seuls mètres de glace de la ligne...


P1190173.JPGEt voici L1 : les quelques mètres de glace. Belle longueur où il nous est déjà paru difficile de protéger. Il est nécessaire d'être à l'aise : grimpe relativement "facile" mais engagée.


P1190174.JPGL3 : premiers pas de mixte (M3) puis on poursuit dans une zone en neige raide mais de visu facile. En fait une fois sur place la remontée de cette zone s'est révélée une fois de plus délicate en raison de la qualité de neigeen cours de transformation mais qui n'avait pas regelée. C'était un paquet infâme de gros sel que l'on traversait jusqu'à être sur le rocher. Ceci dit on apprend bien à répartir les appuis pour monter dans ce type de neige !


P1190177.JPGL4 : LE crux ! M3 puis 4 en glace fine annonce le topo... Effectivement en bonnes conditions ces cotations tout à fait raisonnables doivent être à l'image de la section. Mais là, pas de glace et une neige sans réelle consistance qui limite les ancrages à des fissures ou touffes d'herbes et les pieds à des dalles rocheuses... lisses... De plus l'engagement est omniprésent avec pour seule protection un friend dans une fissure ouverte quelques mètres dessous... UN grand moment : on s'en souviendra de cette longueur...


P1190182.JPGEt alors qu'à R4, on se dit que les difficultés sont terminées et qu'il n'y a plus qu'à presser le pas pour sortir avant le coucher de soleil, on débouche dans des pentes de neige défendant l'accès à l'arête comme on en avait jamais vu. Xav' nous en a fait une excellente description : "on se croirait en Patagonie avec de la neige du Canada..." Gros brassage sur des appuis précaires (le but du jeu étant de monter et non de descendre...) dans des pentes à largement 60°. "Il est bon ton relais ?" :-0


P1190185.JPGL6 : longueur de sortie : rocher et mixte facile avec un dernier pas de réta. On a hésité à sortir par le petit couloir sur la gauche mais vu le brassage peu avant...


Au final un grand moment d'escalade belledonienne avec des instants de grande solitude. Et une sortie de la ligne au coucher de soleil, moment certes saisissant par la beauté des paysages sous cette lumière et la solitude des lieux pourtant si peuplés en journée mais quelque peu "stressant" au vu du retour à ski qui nous attend dans une neige croutée alors qu'on a déjà bien puisé dans nos ressources... Finalement une descente à ski sur les pistes au clair de lune sur une piste fraîchement dammée : un régal ! Une très belle journée dont on se souviendra, décidemment l'aventure en Belledonne...

Commenter cet article

Yannick 20/01/2008 15:24

Salut Bruno,Belle sortie.Ca donne envie.Mais dis donc, ça ne deviendrait pas une drogue la goulotte dans Belledonne :-) ?

Bruno W 20/01/2008 15:33

:-))Faut dire que c'est tellement plaisant qu'on a bien envie de remettre le couvert en revenant et faut dire que l'aventure y est garantie !Au fait, bon rétablissement... en espérant que ça disparaisse une fois pour toute : c'est vraiment chiant les genoux ! Moi c'est l'épaule : grosse boite hier à ski en redescendant à toute vitesse pour profiter des dernières lueurs...