Marmottes Givrées à la Pierre André (Ubaye)

Publié le par Bruno W

Rando-escalade ou
comment allier découverte d'un vallon magnifique et de la superbe grimpe !



L'Aiguille Pierre André... Un nom qui résonne souvent à propos de l'Ubaye. Certains évoquent même une Dibona de l'Ubaye... Ce sommet caché ne se dévoile qu'au bout d'un certain de marche. Il faudra alors remonter de sauvages vallons pour aborder cette superbe aiguille élancée, orange pétant ! Tout ça pour même pas 250m de grimpe, me direz-vous ! Oui mais l'escalade y est superbe et le cadre grandiose. Il convient donc d'y aller dans un esprit de découverte des joyaux cachés de la vallée, et pourquoi pas en rallongeant quelques peu le retour pour découvrir un coin superbe...

La voie est directe, sans détour elle va droit au sommet ! Et dans une difficulté d'une rare homogénéité. Très raide mais bien prisu, on s'élève rapidement et avec grand plaisir sur cette compacte quartzite. C'en est un régal. Mais un peu de marge dans le niveau est recommandée car la cotation est très proche de la cotation maximum et il ne vaudra mieux pas chercher le dernier point dans un pas délicat...

Une superbe voie, bien que courte, dans un cadre sublime. Le plan à conseiller est de finir la journée par le tour de l'Aiguille Large, via le lac du Marinet. On rajoute à peine 30min de marche mais ça permet de découvrir un coin absolument splendide bourré de marmottes et désert à l'heure où vous y passerez...


Marmottes Givrées : TD, 6a+ max, 220m
Voir topo Camptocamp : cliquez ici


Topo-photo


Photos de la voie
On découvre l'Aiguille dans son intégralité très tard, mais quel enchantement !


Tradition d'Ubaye... même en altitude...


Une cordée démarre dans L1


Moi-même au départ de L2, une grande et très belle longueure continue


Emilie prend un plaisir incroyable à s'élever sur ce très beau caillou


Et déjà dans les derniers mouvements, juste sous le sommet, un gaz incroyable !


Avec un nom de voie pareil, il en fallait bien une photo !


Le superbe petit lac du Marinet, avec au-dessus un glacier (!!!) et une moraine très curieuse de par ses formes ondulées (qu'on ne peut pas distinguer sur la photo).

Publié dans Escalade

Commenter cet article