Voie des Savoyards à la Dibona (Ecrins)

Publié le par Bruno W

Et une Chap's de plus ! Ou comment allier le plaisir et l'histoire de l'escalade !

La Dibona est un sommet connu pour son esthétisme et ses itinéraires tout équipés (notamment Visite Obligatoire). Mais elle a également connu la pose du premier piton en Oisans : un grand moment dans l'histoire de l'escalade ! Et ce n'était pas quel homme qui tenait le marteau mais un habitué du massif et des premières... El Chap's alias Pierre Chapoutot. A l'époque le gardien braillait : "Descendez ! Cette voie ça va faire de la viande froide !". 40 ans ont passé et cette voie est aujourd'hui une classique indémodable.

La voie contourne une dalle très raide et particulièrement lisse sur la partie gauche de la face. Puis elle suit à l'horizontale une ligne de toits pour rejoindre un long dièdre évident quasi jusqu'à la vire Boell. Ensuite elle s'en va en face Ouest, très raide. Elle chemine alors au plus facile dans un système de fissures-dièdres entrecoupé par une dalle. Une dalle toute lisse et pouvait-on penser infranchissable... Mais non, même en grosses, les deux hommes (avec un autre Savoyard, compagnon de l'époque : Wyns) sont parvenus à la franchir par un peu d'artif mémorable grâce à un trou providentiel... Aujourd'hui ce passage est côté 6a et est réservé aux spécialistes de la dalle à friction (aucune prise de main et pieds à plat...). Chapoutot partit un jour (en 1997) pour changer ce "vilain couplage de pitons" par un bon spit des familles. Arrivés sur les lieux, il n'en fut rien : rien ne changera ! Aucun spit ne verra le jour dans cette voie ! N'en déplaise ! Et nous en sommes ravis !

Une très belle ascension sur les pas du Chap's et de l'histoire du massif. Un équipement en partie d'époque avec le fameux couplage mais également des coins de bois dans la dernière longueur à compléter.


Voie des Savoyards : TD/TD+, 6a max, 350m
Voir topo Camptocamp :
cliquez ici


Topo-photo



Photos de la voie
Xav' remonte les très belles cannelures verticales qui bordent la grande dalle du bas de la face


Dans la "succession de petits dièdres" qui permet de rejoindre les toits.
Derrière les cordées se suivent dans Visite Obligatoire



Xav' s'en va dans la grande traversée sous les toits


Et là c'est où ? Ben descend ?


Dans le grand dièdre qui fait suite à la traversée


Bien plus haut, après un peu de corde tendue, nous rejoignons la face W qui commence à prendre le soleil.
Xavier nous déniche une petite variante pour prolonger le plaisir : rocher croustillant, bloc un peu instable, écailles susceptibles...


Et nous rejoignons tout de même le bon itinéraire : la fissure en V qui précède la fameuse dalle


Xavier traverse vers la gauche pour revenir en dalle à droite.
C'est dans cette dalle qu'il découvrira le fameux...


couplage de pitons que Chap's avait hésité à changer par un vilain spit...


Dernière longueur très aérienne en fissure-dièdre. Pour seul équipement de la longueur, trois coins de bois dont le premier est certainement d'époque...

Publié dans Escalade

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

ROL etienne 18/04/2017 21:05

Juste une précision : le couplage est dans un trou d'un spit qui ne date pas de l'ouverture.

Bernard Wyns a ouvert la traversée en libre, en plein orage.

En effet, en 67 pas encore de spit ou très peu, au mieux quelques pitons à compression. A poser en plus en Demaison... ça n'était pas leur genre à ces deux là.

Etienne