Martine is on the Rock à la Dibona (Ecrins)

Publié le par Bruno W

Escalade sauvage à la Dibona !


La météo est aujourd'hui capricieuse et nous annonce une dégradation dès la mi-journée. Nous cherchons donc une voie qui peut se descendre en rappel et qui prendrait au plus vite le soleil pour éviter de grimper gelé le matin. Notre dévolu se jette sur Martine is on the Rock. En face Est, elle prend le soleil un peu plus vite. En plus la vire Boell constitue une échappatoire commode en cas de mauvais temps et ça peut se descendre en rappel. En plus les cotations sont plutôt "cool" et du coup ça devrait aller vite...

Le matin nous attaquons alors que le soleil ne fait que lécher le sommet de l'aiguille. Le névé à l'attaque est bien gelé et les doudounes sont agréables... Xavier, grand spécialiste de la dalle, se porte volontaire pour attaquer la permière longueur : dalle en V+ d'après le topo. Vu le froid ça doit coller ! Mais vu l'espacement entre le premier et le deuxième points, on ne sait pas vraiment si c'est le froid ou le stress qui fait perdre quelque peu l'assurance du grimpeur... Arrivés à R1, on se fera un premier constat : les cotations paraissent en fait assez sévères et l'équipement est "léger", comprendre spits de 8 parfois fort vieillissants et souvent bien espacés. Le commentaire de Cambon "voie bien équipée" nous surprend un peu ! Le soleil arrive rapidement et nous retrouvons de bonnes sensations. Mais les cotations paraissent toujours sévères. Les passages en dalle s'enchaînent difficilement et nous attendons des passages un peu plus athlétiques... Quelques variantes d'itinéraires, à défaut d'un bon topo ou d'un balisage au spit, et nous rejoignons la vire Boell. La face se raidit fortement dans la deuxième partie, on s'en frotte les mains ! Le ciel devient de plus en plus encombrée mais semble tenir.

On se lance dans la deuxième partie sur un très beau rocher où se succèdent de nombreux et beaux passages de fissures athlétiques, sur écailles ou dans de raides dièdres. Superbe ! L'équipement toujours aussi curieux, nous impose toujours une grande prudence. Certains spits de 8 semblent avoir été récemment changé mais ça reste du spit de 8, parfois très éloigné... Notons que François nous aura sorti 2 pitons à la main quand même !!! Et alors qu'il en sort un, il continu, en clippe un autre qui lui semble tout aussi foireux puis dit : "faudrait que je mette un friend, j'ai rien depuis 15m"... dans une longueur quasi verticale en 5+... "Bien équipée" dixit Cambon...

Bref une belle escalade dans le bas pour ceux qui aiment la dalle, superbe dans la partie supérieure avec de très belles sections, pour un itinéraire bien indépandant quasi jusqu'au sommet. Seulement un souci dans l'équipement en place qui mériterait une maintenance : changer les spits de 8, certainement en rajouter car en certains endroits la chute est interdite (passages franchement expos) et vérifier sérieusement les pitons en place.


Martine is on the Rock : TD+, 6b max, 300m
Voir topo Camptocamp :
cliquez ici


Photos de la voie
Xavier attaque la dalle de L1. On devine le soleil encore haut perché...


Xavier à R1 et François qui le rejoint


La dalle de L3, donnée en 6a+...


Sortie de L4, encore un joli passage en dalle. Pas dur mais un peu engagée...


Xavier à la recherche de L5 qui défend l'accès à la vire Boell. Au-dessus la vaste face E.


Et c'est reparti ! Superbe fissure athlétique en gros 6a


Un peu plus haut, très beau caillou et bien raide


Belle longueur, pour une fois surcotée dans le Cambon, dans de grandes plaques


Dernière longueur qui "grimpe" sur un rocher bien sculpté avec quelques knobs, superbe !
C'est dans cette longueur que le deuxième piton a été enlevé à la main (sans insister !)


Dans la même longueur, François qui vient de retirer le piton remarque calmement :
"Faudrais que je mette un friend, j'ai rien depuis 15m..."


Arrivée au sommet... dans un temps inquiétant

Publié dans Escalade

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article