Traversée de Sialouze (Ecrins)

Publié le par Bruno W

Petite traversée d'arête en bon caillou à deux pas du Pelvoux

Sialouze... Un nom évoquateur, une réputation de bon caillou et une première impressionnante avec la Livanos (en face SO). Pour nous ce sera un programme bien plus tranquille avec cette petite arête. Il s'agit d'une course très réputée. Pourquoi ? Je ne sais pas bien et je n'ai toujours pas bien compris pourquoi...

Le début ne présente pas grand chose de prometteur, un peu "tas de caillou", on garde volontiers les grosses au pied en attendant de "grimper". Puis l'on découvre une première flèche très esthétique en beau rocher rouge. Le topo indiquait de la contourner mais son escalade était trop tentante... Une fois en haut, un petit rappel et l'on retrouve la brèche qui fait suite. La suite devient nettement plus sympa avec quelques très beaux passages. Mais il s'agit de courtes longueurs entrecoupées de vastes terrasses ébouleuses qui coupent l'ambiance... On arrive ensuite très vite au sommet. La traversée proprement dit qui fait suite présente encore deux bouts d'escalade très sympas avant de finir sur un sentier ! On est pas habitué à ça dans le massif ! Enfin une vilaine ligne de rappels très exposée au chutes de pierre au départ sert de descente...

En bref, une course sympa pour se faire la main avant des courses plus sérieures. Du beau caillou sur de courtes sections grimpantes. Ces sections sont très bien protégés (nombreux pitons), inutile donc de partir avec des tonnes de matos. Une descente un peu merdique où il vaut mieux être seuls (ou les derniers).


Arête de Sialouze : D, 5max, 4+ obl
Voir topo camptocamp :
cliquez ici


Vue d'ensemble


Descente en rappels (été 2008)
La descente s'effectue dans la brèche à droite du gendarme pointu où il reste de la neige. On emprunte d'abord ce couloir (desescalade en début de saison ou 2 rappel rive droite). Puis l'on poursuit par la grande dalle/rampe qui descend vers la gauche (desescalade expo ou 2 rappels). Ensuite droit dans le couloir (très raide) en 2 rappels.


Photos de la course
Sur le glacier, on traverse pour rejoindre l'arête


Depuis le sommet de la première flèche, regard vers la suite prometteuse


Emilie en finit avec cette superbe longueur sur la première flèche.
Derrière ça suit sans
bien savoir où ça va, du coup rappel prématuré sur un mauvais relais...


Contournement de la 2e flèche pour accéder à la belle dalle en 4+


La fameuse dalle, très jolie et très équipée...


LA longueur : très joli dièdre à knob puis un pas de 5 en dalle assez fin.
L'ensemble est bien protégé sur pitons, il n'y a rien à ajouter...



La dalle sommitale, facile, elle est superbe mais un peu courte.
Oubliez l'ambiance  vos pieds un grand replat d'éboulis...


Ascension du 2e gendarme. Traversée "athlétique et aérienne" ensuite à ma droite pour en finir (ou presque) avec l'escalade de cette mignone arête.

Publié dans Alpinisme

Commenter cet article