Voie de la Rampe au Grand Manti (Chartreuse)

Publié le par Bruno W


Visite de la plus haute et vertigineuse face de Chartreuse



Le Grand Manti est situé entre la petite Paroi de la Rousse et l'Aup du Seuil, sur les contrefort Est de la Chartreuse. Sa falaise se devine très bien depuis l'autoroute : 400m de rocher vertical alternant les couleurs du jaune au gris. Sans aucun doute l'une des parois les plus impressionnantes du massif ! Et malgré ou grâce à sa fière allure, la paroi est visitée dès 1965 par Yannick Seigneur qui y trace un itinéraire quasi direct et superbe qui utilise une ligne de faiblesse majeure de la paroi : la Rampe. L'avantage de cette rampe par rapport aux lignes de faiblesse habituelles (cheminée, dièdre) est d'offrir une escalade extérieure qui permet de pleinement profiter de l'ambiance de la paroi.

Cette voie est encore classique aujourd'hui, le matériel plutôt abondant et le rocher très variable, quoique globalement tout à fait correct. L'itinéraire est assez logique et offre une escalade divertisante au-dessus du Grésivaudan dans une ambiance sauvage. L'approche est en plus relativement courte. Le retour par contre est plus ou moins long selon l'option choisie ; passage des Fourneaux plus rapide mais franchement délicat par herbe humide ou par l'Aup du Seuil assez long mais plus sûr...

Une belle journée aux portes de la maison grâce aux talents de grimpeurs d'une époque révolue. Merci à eux et bravo pour leur audace !


Voie de la Rampe : TD+, 400m
Voir topo Camptocamp :
cliquez ici


Tracé de la voie


Photos de la journée
Zian quitte le plancher des vaches pour quelques heures de voyage vertical


Quelque part dans la fameuse rampe


Première longueur clé en 6b+ ou A1. Le caillou est tout à fait correct et invite à du beau libre athlétique


Zian au relais de la même longueur. Au-dessus de l'herbe le dièdre/fissure où passe la longueur suivante


Zian se rétablit après un joli de passage de libre en 5+/6a sur un caillou bien franc.


Dans le toit de L9 en 7a (?) ou plutôt A1


Un peu plus haut, naviguation au plus facile dans une ambiance qui ne fait que se renforcer...


Sous le gros toit qui marque la fin de la face, Zian se régale dans quelques mètres de superbe fissure prisue. La suite de la longueur souffre par contre d'un revêtement terreux quelque peu désagréable.


Mur de sortie pas si vilain où le rocher est aujourd'hui solide...
Ne reste plus que 2h de marche pour rentrer à la maison.

Publié dans Escalade

Commenter cet article