Solidarité des Clous au Peney (Bauges)

Publié le par Bruno W

Retour sur un vestige de l'escalade "peneyenne"


Le Peney propose plusieurs voies intéressantes dont certaines sont devenues classiques ces dernières années. L'automne se prête particulièrement bien à la visite de ce site exposé plein sud et dont la forêt se transforme en cette occasion en un véritable "feu d'artifice" !

Après avoir parcouru toutes ces classiques, nous sortons des sentiers battus pour (re)découvrir des itinéraires oubliés ou discrètement nichés dans des recoins moins fréquentés. Aujourd'hui nous allons répétés Solidarité des Clous, un itinéraire à priori très peu fréquenté et décrit dans le topo epuisé de Chamb'aix Escalade. Cette voie est partagée en belles sections de libre rendues exigeantes par la poussière qui recouvre le rocher et l'herbe qui envahit les rétablissements et en longues sections d'artif dans des zones très compactes. Passé les trois premières longueurs, désagréables, la voie devient plutôt belle et sympathique pour l'ambiance. Malheureusement un nettoyage s'imposerait pour rendre cette voie plus "fréquentable". Côté équipement les sections qui grimpent sont bien protégés par un mélange de spits et de pitons qui semblent avoir bien vieilli, les sections plus facile (5 et 5+) sont souvent à compléter par des coinceurs. Les pitons sont inutiles.

Une voie à réserver, en l'état, à des amateurs de terrain sauvage assumant les conséquences et désagréments de ce que cela peut occasionner...


Solidarité des Clous : ED-, 220m
Voir topo Camptocamp : cliquez ici



Topo-photo


Photos de la voie
Le départ est bien marqué par cette inscription gravée au pied.
L'attaque se situe en bordure du chemin qui longe la falaise



Zian attaque dans L1


Après deux longueurs dont on ne gardera pas un excellent souvenir on commence véritablement à grimper. Ici le premier passage en 6b, plutôt joli mais comportant quelques prises douteuses...


L5 : une belle escalade sur un rocher compact qui s'achève par un réta mémorable...


L6 : une longue section d'artif ponctué par un tout petit peu de libre.
Rocher superbe mais trop lisse pour espérer le libérer


Plus haut, une longueur en 5 permet de souffler mais il faudra alors se protéger soi-même


L9 ; encore une section d'artif dans un rocher très compact avant de repartir en libre dans un système de fissures athéltiques et bien protégé


L'après-midi les planeurs ne cessent de se faire tirer... Ca ajoute une ambiance sonore dont on se passerait volontiers. Mais la face exposée sud offre des thermiques particulièrement appréciée de ces étranges oiseaux.

Publié dans Escalade

Commenter cet article