Couloir en S aux Rouies

Publié le par Bruno Wilhelm

Couloir en S aux Rouies

Ce couloir très discret n'est connu que depuis une bonne dizaine d'année. Comme son nom l'indique il sinue dans la complexe face W des Rouies, un sommet que l'on aborde d'habitude par des classiques très fréquentées. Cet itinéraire a cet atout de plus : la solitude (ou presque). Il faut être patient pour découvrir son entrée qui ne se dévoile qu'après quelques heures de ballade au fond du long et plat vallon de la Lavey.

 

Couloir en S : AD, 800m, 45° max, 4.2 E2 (sans la sortie)

 

Réalisé le 23 avril 2006 avec Nicolas Galy

 

Monter au refuge de la Lavey, rive gauche du Vénéon peu après St-Christophe en Oisans. Puis poursuivre tout au fond du vallon, suivre ensuite en direction du lac des Rouies (vers l'est) et juste avant de passer le dernier coup de cul arriver au pied du couloir. Le suivre aisément et déboucher 800m plus haut à un collu. De là monter rapidement à la crête sommitale des Rouies (50m).

 

Le refuge de la Lavey

 

On arrive sous la face W des Rouies, on peut voir le couloir direct repérable sur la carte, de nombreuses autres variantes, plus dures ou plus courtes existent

 

Au petit matin, après une bonne nuit de bivouac, le soleil se lève doucement sur l'Olan

 

Le bivouac au pied du couloir nous a laissé tout notre temps pour regarder le bas du couloir

 

Au milieu du couloir, ambiance fraîche

 

Une fusée sortie de la montagne...

 

Dans la dernière branche du S

 

La Tête de l'Etret, un sommet ésthétique et peu fréquenté

 

La fin du couloir

 

Rétablissement sur l'arête sommitale des Rouies et enfin le soleil

 

Une bonne pause au soleil en regardant les foules monter au sommet principal des Rouies

 

Et une vue imprenable sur les Ecrins avec notamment la Barre et l'Ailefroide

Nous n'avons pas fait de photos à la descente, seulement quelques images de vidéo.

 

Publié dans Ski

Commenter cet article

Niko 04/05/2006 20:58

we bien sympa, tu peux visionner mes photos ici
@+

OLE 24/04/2006 21:37

Belle course, hein? Dommage pour vous que vos poursuivants aient profité de vos traces sans même vous remercier. Mais bon, on rencontre des c... partout même en montagne (il n'y a pas de raison que le pourcentage soit différent chez les montagnards...)