Voix d'Eliane à Presles

Publié le par Bruno Wilhelm

Voix d'Eliane à Presles

Cette voie est l'une des premières que l'on rencontre quand on arrive sur la falaise (quand on vient de l'épingle à cheveux côté Tina Dalle). Elle est assez courte, équipée jusqu'à R5 en rappel, équipée assez proche et de difficulté modérée. Elle est de ce fait très accessible à beaucoup de grimpeurs. Mais comme son ouverture est récente (1997) elle n'est pas encore patinée (ou presque). A faire un jour à la météo incertaine, un jour de fatigue aigue ou comme pour nous lorsque le propriétaire terrien du bas de la falaise en interdit l'accès...

 

Voix d'Eliane : D+, 150m, 6a max

Fiche Camptocamp

Se garer dans l'épingle à cheveux avant Tina Dalle et descendre la route sur 50 ou 100m pour prendre le chemin en direction des grottes de Choranche. Le suivre jusqu'à une bifurcation : le chemin principal descend à droite, le chemin d'accès aux secteurs suivants part à flanc tout droit (où est actuellement interdit l'accès). Pour la voix d'Eliane il faut remonter le court éboulis juste avant cette bifurcation (cairn) puis suivre une sente courte mais un peu mauvaise qui amène sur un bout de corde fixe. Le nom est peint sur un bloc qui jadis devait être le pied de la voie...

 

L1 : 5b/c

L2 : 4b puis 5c/6a (un pas)

"via cordata" en échappatoire vers la gauche

L3 : 5b, très jolie, de bac en bac

L4 : 6a (6b à gauche), jolie, le dernier point est assez loin...

L5 : 5b

L6 : 3 et vire, relais sur arbre

traversée sur une vire vers la droite

L7 : 4c un peu à l'ancienne

L8 : 5b, assez jolie

Pour le retour, il suffit de suivre le sentier très bien tracée qui longe les falaises et ramène en un quart d'heure à la voiture.

 

A la bifurcation pour l'accès au pied des voies, barbelés, arbres couchés et panneau interdisent l'accès...

 

Le nom de la voie était inscrite au pied, maintenant on le retrouve sur un bloc couché quelques mètres sous le départ...

 

Emilie dans L1

 

Emilie dans L2

 

Emilie dans L3, un 5b très joli

 

L4, un 6a sur un pilier raide

 

Emilie dans la dernière longueur qui évite les grands murs jaune démunis de prises

 

Publié dans Escalade

Commenter cet article