Voie de la Fissure (?) au Nivolet

Publié le par Bruno W

Ambiance écossaise à la maison !


La météo est annoncée mauvaise : pluie puis neige, vent, etc... Pourtant l'envie ou le besoin de sortir est trop présent. Aurélien nous dénichera une idée du fond des placards : reparcourir un itinéraire facile l'été au sommet le plus célèbre des Chambériens : le Nivolet. Au programme retrouver cet itinéraire qui évolue dans une étroite faille et dans la plus pure ambiance scottish !

Le départ n'est pas des plus évidents à trouver. Les souvenirs d'Aurélien sont flous. Mais après quelques traversées au pied des barres, on se décide pour ce qui semble le plus évident. Aurélien démarre dans du mixte typique des Préalpes : herbes et neige peu protégeable. Puis il disparaît de notre vue. Il a retrouvé la fameuse faille, le mystérieux goulet, in visible du bas. Ambiance magique ! La progression dans cette faille est vraiment facile mais l'ambiance est superbe, d'autant plus aujourd'hui avec cette météo excécrable. Un instant privilitégié, une impression de bout du monde au-dessus de la maison... Un dernier ressaut technique et l'on sort déjà au sommet juste à côté de la croix du Nivolet. Malgré la neige et le vent, on aura tous la banane sortis de là. Très court mais superbe ! Merci Aurèl pour la ballade !

Au final 3 longueurs dont 2 qui présente des passages techniques (M4 max.) et peu protégeables, le reste plus facile. Une esthétique superbe type spéléo/goulotte...


La voie de la Fissure (?) : D, 120m environ
Voir commentaires de Guillaume (Webmontagne) et d'Aurélien

Photos de la journée

Aurélien attaque : "C'est pas si facile !"


Guillaume s'essait au mixte préalpin. Derrière lui le câble qui marque le départ de la voie et une belle frayeur pour Guillaume et moi ! Comme Aurélien s'en est servi pour un réta, j'ai voulu faire de même. Mais j'y suis allé un peu fort et je suis parti avec le câble qui en fait ne tenait que par le gel... arrivant juste au-dessus de Guillaume...


Petit passage étroit où être grand n'est pas bien pratique. Sans parler de la paire d'antennes...


Spindrifts... Ambiance à l'entrée de la faille.


Dans la faille


Aurélien repart de R2. Petit ressaut dont la progression se rapproche plus des techniques de spéléo que du grimpeur moderne...


Ressaut de sortie bien technique !


Arrivée au sommet. Le cairn qui indique ce point haut est plus que remarquable...


A la descente, une brève éclaircie nous laisse entrevoir le sommet atteint aujourd'hui.

Commenter cet article

PHOBIQUE 09/05/2010 05:26



MERCI POUR VOS PHOTOS ET VOTRE DESCRIPTIF QUI MON DONNE ENVIE DE GRIMPER


CETTE ITINERAIRE INCONNU POUR MOI  ,C 'EST UN ENDROIT VRAIMENT SUPERBE A DEUX


PAS DE LA MAISON ;(ATTENTION AUX CHUTES DE PIERRES DECLENCHER PAR LE LEADER)