Couloir Durdan à la Roche de la Muzelle

Publié le par Bruno Wilhelm

Couloir Durdan à la Roche de la Muzelle

Un sommet en bordure des Ecrins, que l'on connait mal et qui de ce fait jouit d'un cadre sauvage et paisible (en tout cas en cette saison). Le couloir Durdan est une ligne logique et variée qui exploite tous les aspects de l'alpinisme en passant par la grimpe, la cascade, la pente de neige, le mixte, la progression sur arête, etc. Une course ésthétique à faire absolument.

Couloir Durdan : 550m, D (3b, 3+, M1)

Voir fiche Camptocamp

 

De Bourg d'Oisans, monter en suivant la direction de la Bérarde, passé devant le téléphérique des 2 Alpes (Venosc) puis peu après prendre la première à droite après un pont. Monter au refuge de la muzelle (3h). Du refuge contourner le lac et rejoindre un éperon rocheux à la base arrondi à l'aplomb de l'extremité doite des séracs. Monter de 50m en bordure de cet éperon puis tirer 3 grandes longueurs en 3 en traversée à gauche pour récupérer une goulotte/couloir. La remonter et rejoindre le couloir prncipal issu de l'extrémité droite des séracs. Passer les séracs le plus à droite possible (70° max) et rejoindre le petit plateau glaciaire. Le traverser pour récupérer une rampe en neige ou mixte. Remonter l'arête vers le sud pour rejoindre le sommet.

 

Le sommet de la Muzelle depuis le refuge, une face déjà sèche pour un début juin

 

A la sortie des rochers, le jour se lève...

 

Le jour se lève...

 

A la jonction du premier couloir et du couloir principal, la glace apparaît pour offrir un petit passage de mixte facile et sympa

 

Le couloir principal amène directemet sous les séracs (peu menacants), la suite part à droite dans la glace

 

Le soleil poursuit doucement son trajet céleste...

 

A l'attaque de la longueur en glace, très jolie longueur de 50m

 

Le début de la rampe est sèche mais cela ne rend le jeu que plus intéressant

 

La fin de la rampe et dans quelques instants le sommet.

Une très belle course, sans grande difficulté, très accessible. Cependant il faut savoir tenir l'horaire pour la descente surtout avec le redoux de ces jours.

Publié dans Alpinisme

Commenter cet article

Bernadette Wilhelm 09/06/2006 18:05

Merci pour ton blog. Cela nous permet de goûter un tout petit peu à la montagne que nous aimons aussi, mais que nous ne sommes pas capables d\\\' approcher comme toi. Et puis ...tu es un peu moins loin de nous ainsi.
J\\\' aurais apprécié une photo du sommet qui était sûrement très beau dans cette lumière.
Nous t\\\' embrassons.
Maman et papa ( qui verra ton blog ce soir)