Pilier NE aux Bans

Publié le par Bruno Wilhelm

Pilier NE aux Bans

La belle face NE des Bans offre quelques belles lignes de neige/glace comme le Macho ou le couloir N mais également quelques itinéraires rocheux noyés dans cette très belle ambiance glaciaire : la voie normale qui requiert déjà un bon pied montagne et ce pilier NE. Cette escalade est au soleil levant, sur un rocher sain et agréablement prisu, l'itinéraire est évident et se conclue par une petite traversée d'arête sympathique. Seul bémol : le seul moyen de descendre, c'est la voie normale... où il faudra concentration et patience.

Pilier NE : D, IV+ max, 400m

Voir fiche Camptocamp

 

De la Bérarde monter au refuge de la Pilatte (pénible, 2 à 3h). Du refuge, suivre un sentier balisé de gros points rouges qui amène au myen de quelques câbles sur le glacier. Remonter le glacier en son centre (quasi à l'aplomb des pointes de la Pilatte). Repérer le pilier (le deuxième à gauche du couloir N). Attaquer sur son flanc gauche (3) puis rejoindre le fil au début peu marqué. Le premier gendarme se contourne par la gauche, le second se gravit (beaucoup plus joli) puis petite desescalade ou rappel. Remonter ensuite une rampe raide mais prisu sur le flanc droit. Cette rampe d'abord de gauche à droite part ensuite de droite à gauche pour retrouver le fil (pitons). Puis tout droit jusqu'à l'arête sommitale. Pour rejoindre le sommet S suivre l'arête facile sur son fil ou au plus évident (un petit rappel éventuellement). Puis descendre par la voie normale : attaquer par un couloir sous un cairn puis au bout de 50m repérer une brèche avec anneaux de rappels rive gauche. Trois rappels possible. Puis descendre au plus évident (le grand gendarme se contourne par la droite).

 

            Le Pilier NE des Bans               et                la face des Bans vue de la pilatte

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A l'attaque de la voie, on devine la venue très prochaine du soleil qui pour l'instant se cache derrière l'Ailefroide et la Barre

 

A l'attaque de la voie, du 3 pas très joli mais ce n'est pas long. Peu de temps après le pilier s'embrasera pour notre plus grand plaisir (ça caille !)

 

Le passage à ne pas louper : le deuxième gendarme, à ne contourner sous aucun prétexte !

 

A la brèche qui suit le gendarme deux passages possibles :

- une rampe qui part à droite, qui à l'air moins accueillante (à l'ombre) mais qui se grimpe et se protège bien

 

- ou le mur compact à gauche, prisu mais plus difficilement protégeable, n'est-ce pas Olivier ? Il vous expliquera comment mettre un piton sans marteau... (avec un prise mal soudée...)

 

Le Niçois à l'acrobatie sur l'arête sommitale des Bans

 

Toujours ce niçois, Jean-Philippe qui se dirige vers le sommet S

 

A ne pas faire : par flemme, nous sommes desscendus en rappel pour court-circuiter la fin de l'arête. Mais le terrain très pourri et la rimaie béante (ou qui le sera d'ici peu) doivent vous motiver à remonter vers le col au bout de l'arête...

 

Publié dans Alpinisme

Commenter cet article