Grimpe aux Aiguilles d'Argentières

Publié le par Bruno Wilhelm

Grimpe aux Aiguilles d'Argentières

Les Aiguilles d'argentières dessinent depuis le col du Glandon une ligne de crête appuyée par quelques sommets. Leurs faces sont de tailles modestes et dépassent difficilement les 250m mais les courses d'arêtes pourraient être sans fin pour celui qui voudrait toutes les enchainer. Nous avons enchaîner une voie moderne puis basculer de l'autre côté du sommet pour enchaîner avec une traversée "traditionnelle". Les combinaisons sont nombreuses pour celui qui a un minimum d'imagination et qui se laissera séduire par le cadre sauvage des Belledonnes qui tentent parfois de faire oublier la qualité inégale de son rocher.

Extatique : 200m, D+, 5+ max

Voir Fiche Camptocamp

Cette voie moderne se déroule dans la face S de l'Aiguille de Capdepon que l'on rejoint en 1h30 depuis le col du Glandon. Equipement sur goujeons de 12 sauf la dernière longueur : goujeons de 10 + pitons.  Voir le topo sur Belledonne38.com.

L1 : 5+

 

 

L2 : 4+, plutôt du 5 pour nous

 

 

L3 : 5+, une section en traversée en dalle qui est franchement dans le 6

 

 

L4 : 5+, court et athlétique

 

 L5 : 5+ : long, hétérogène, amène presque au sommet

Descente : il est possible de redescendre dans la ligne (relais doublés + maillons) mais il est certainement préférable de rejoindre le sommet puis de descendre un peu de l'autre côté pour être à l'aplomb du Coup de Sabre du Piniollet que l'on rejoint en 3 rappels (équipé sur sangles) malgré un aspect (plus que) vétuste des deux premiers rappels...

 

Le dernier rappel fort raide qui ramène au Coup de Sabre

On peut discuter sur l'équipement de voies modernes dans ce secteur habituellement parcouru uniquement par des itinéraires TA... On voulait voir ce que ça donne sans être convaincu par l'éthique de cette ligne. Finalement, ce n'est pas un itinéraire majeur car trop court, un peu discontinu, équipé parfois de façon surprenante mais au final quelques jolis passages qui seraient trop expo sans spits pour être accesible... A discuter, nous ne sommes pas convaincu...

 

Traversée Pointe Elizabeth - Aiguillle de la Combe

Cette traversée permet de découvrir le Coup de Sabre du Piniollet qui ressemble bien à son homonyme des Ecrins (à son échelle bien sûr). Deux premières longueurs fort belles mais une suite un peu décousu : l'herbe fait un peu trop son apparition à notre goût, notamment au niveau des brèches entre les deux sommets. De plus le rocher qui pourrait être excellent est un peu trop fracturé et très licheneux en face S. Un itinéraire "montagne" qui se prête bien à l'entraînement de ce type de course sans être majeur. Une descente facile mais dans un terrain à chamois qui demande l'attention.

Traversée Pointe Elizabeth - Aiguillle de la Combe : D-, 100m

Voir Fiche Camptocamp

 

Du Col du Galibier, prendre la direction de l'Aiguille Joseph Gaillard puis découvrir au dernier moment un étroit couloir qui donne accès au Coup de Sabre (1h30). Pour le topo consulter Belledonne38.com ou C2C.

 

Une variante d'attaque : un peu humide, rocher fracturé, rien en place et plutôt dans le V : "on est pas dans la ligne là !"

 

Le fameux "râteau de chèvre" de L2, une très jolie longueur bien protégée par quelques pitons

 

 

Juste sous la pointe Elizabeth : Aurélien à R2 et derrière le raide Coup de Sabre (le rocher à l'ombre, c'est l'aiguille de Capdepon dont nous venons)

 

 

A droite l'Aiguille de Capdepon, à gauche l'Aiguille Elizabeth. C'est marrant on dirait toujours que c'est juste à côté mais en fait faut un moment pour aller de l'une à l'autre...

 

 

La fin de la traversée : l'arrivée sympathique au sommet de l'Aiguille de la Combe

 

 

Publié dans Escalade

Commenter cet article

Niko 05/07/2006 23:21

Ahlala, et vous êtes même pas allés à Joseph Gaillard... Je suis déçu...