Salutation au soleil à la Tête à Turpin (Aravis)

Publié le par Bruno W

Une belle face mais une voie moyenne...


La tête à Turpin est une petite face que l'on voit très bien en allant sur Thônes. Cette face bien raide méritait une visite à force de la voir. Parmi les voies connues, il existe la Demaison et juste à côté la voie Salutation au Soleil. Cette dernière a connu un rééquipement en 2003 qui la rend nettement plus fréquentables. Malgré tout, faute de peu de diffusion de l'information ou d'une approche un peu paumatoire, cette voie semble peu fréquentée. Mais des commentaires plutôt sympathiques, nous y ont mené.

La voie se découvre au fur et à mesure. La première longueur est très hétérogène avec un départ en rocher délicat, suivi par un pas de dalle en adhérence complète sur un rocher ultra compact et une fin très végétale. La seconde est à nouveau végétale au départ avant de présenter une courte mais agréable escalade en fissure pour finir par un peu d'A0 pour franchir une dalle sans prise. Ensuite arrive les difficultées, avec en L3 un pas dit de 7a que personne ne comprendra. L4 est une grande longueur de 7a+ ! Une longueur qui pourrait être très belle si elle n'était pas aussi sale... Ensuite deux longueurs très moyennes car bien végétale mène à la vire bien marquée au 2/3 de la paroi. C'est parce que nos compagnons de cordée du jour avaient déjà parcouru ces longueurs et n'en ont pas tari d'éloges que nous y sommes allés. Sinon... Trois longueurs pour une fin de toute beauté, trois longueurs sur un rocher simplement exceptionnel avec toute la panoplie de l'escalade : fissure, dalle, renfougne, etc. Superbe !

La descente nous permet de profiter encore un peu de ce secteur plaisant pour son calme et sa verdure à cette époque de l'année. On ne gardera pas un souvenir grandiose de cette voie car les 3 belles longueurs du sommet sont un peu loin de l'attaque...


Salutation au soleil : ED-, 300m, 7a+ max, 6b obl
Voir topo Camptocamp : cliquez ici



Topo-photo





Photos de la voie
Iliana au départ


Après le passage déversant du départ, on découvre la face et l'impressionnante fissure de L4 !


Zian dans L3, encore dans la section en fissure.


Petite vue sur le lac d'Annecy


Zian dans L3 et Nico et Iliana qui s'apprête à attaquer L4, la longueur clé.


Moment nature


Zian aux prises avec la fissure de L4 : 45m en 7a+


Première des trois longueurs du ressaut supérieur


Dans L8, une superbe fissure déversante au rocher exceptionnel


Un peu plus haut


Dernière longueur qui laissera des souvenirs ! On a le droit à tout !

Publié dans Escalade

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Guillaume 25/03/2012 23:10


Salut Bruno,


Elle est bien sympa cette voie même si ce n'est pas majeur... C'est clair qu'à force de passer dessous pour aller dans les Aravis, il fallait absolument lui rendre visite ! Dans L7, il y a une
astuce pour le pas obligatoire... Que je ne révelerai pas mais qui rend l'escalade vraiment démente ;-)

jacky Cotrel 23/03/2010 11:01


Pour conclure il faut rendre hommage à Michel Matera;excellent grimpeur lyonnais et surement encore actif vers Presles;pour sa tenacité et son souci de l'éthique.L'essentiel du mérite lui revient
dans cette entreprise. Songeons que tous les spits furent posés avec tamponnoir et qu'il fallut un paquet d' heures pour sortir la fissure clef de 45m!
  C'est une voie agréable à parcourir en automne par temps de stratus, au dessus d'une mer de nuages.
  Tous mes voeux de succés dans vos projets et bravo pour le site, les narration et illustrations.


iliana 22/03/2010 21:26


Sympas d'avoir pris le temps pour nous dire qq mots sur cette voie.
Pour notre part (à Nico et à moi), c'était notre 2e venue pour la voie. La première nous nous étions trompés en partant plus à gauche dans une voie équipée surtout en A0, incompréhensible!
A avoir fait "Salutations au soleil" et "Le pilier des chercheurs d'or", je trouve que ça fait une bien grosse journée d'escalade d'enchainer les 2 :-)! Mais sinon, j'ai rien contre les bivouacs en
montagne et ne pas dormir chez moi :-).
A bientôt sur les falaises! 


Jacky Cotrel 22/03/2010 13:57


A titre d'info.voie ouverte depuis le bas en oct.1984 par Michel Matéra,Jacky Cotrel et Serge Scarlati.
 L'on peut bivouacer ds. la grotte ou au chalet des chasseurs de la Balme de Thuy à quelques minutes du départ.
Enchainement possible avec le Pilier des Chercheurs d'Or très proche de la vire de sortie.
 De la sorte l'on réalise une belle journée d'escalade.
 Enfin c'est tjs.plaisant de constater qu'il y a des grimpeurs qui aiment encore les voies de montagne.Et à certains égards celle ci vaut son pesant de cacahuètes!
  Merci pour les photos plutot représentatives de l'ambiance aérienne de la voie, assez inabituelle dans le massif Bornes Aravis,et qui mérite le détour.
 


Bruno W 22/03/2010 19:49


Ce devait être une sacré ouverture... Une cheminement pas très compliqué mais une face bien raide et des passages en dalle bien compacte ! Enchaîner avec les Chercheurs d'Or fait effectivement une
belle journée ! Aujourd'hui je crois qu'on préfère bivouaquer chez soi et ne se faire qu'une voie dans la journée ;-)
Merci à vous pour ce commentaire. Autant on aime parcourir des voies historiques parce que justement elles ont cette particularité, autant il est fort sympathique de pouvoir encore échanger avec
ceux qui les ont ouvertes. Merci à vous et surtout bravo...