Aurore Naissante à la Pointe Emma

Publié le par Bruno Wilhelm

Aurore Naissante à la Pointe Emma

La pointe Emma se cache tout au fond du vallon du Pavé. Ce sommet bien moins fréquenté que son "voisin de chambre" le Pic N des Cavales dissimule quelques voies modernes. La fréquentation est bien moindre car il y a moins de choix et surtout les voies sont bien plus courtes. Cependant elles restent jolies : avis aux amateurs de tranquilités ou de buteurs... Il est possible d'enchaîner avec Eurydice ou la voie du Dièdre.

Aurore Naissante : TD, 200m, 6b max

Voir fiche Camptocamp

 

Du refuge du Pavé monter à vue au pied de la face (45 min). Un cairn marque le départ juste à gauche du grand dièdre qui raye la face.

L1 : 6b puis 6a

L2 : 6a puis V

L3, L4 : V

L5 : V puis IV+

descente en rappels dans la voie. Ne pas être tenté de récupérer un rappel sur pitons au lieu de R3.

 

Aurélien se cache derrière l'amas de neige qui constitue la partie supérieure de la rimaye. A côté de lui l'eau coule dans la gorge et les éclaboussures gèlent... La fissure qui constitue la longueure clé de la variante d'attaque était toute verglacée. Pour nous c'est un but pour la Rébuffat au Pavé et du coup une visite rapide dans Aurore Naissante à la Pointe Emma.

 

La pointe Emma et son dièdre bien repérable sur la droite de la face, Aurore se déroule juste à gauche.

 

La première longueure, la plus dure avec un pas de 6b pour démarrer...

 

Dans la partie supérieure : de magnifiques dalles

 

Un petit pas bien joli sous un des relais...

 

Dans le haut, toujours de la dalle à knobs et adhérences

h

Publié dans Escalade

Commenter cet article