Camp 2006

Publié le par Bruno Wilhelm

Camp Spéléo 2006

Chaque année depuis près de 40 ans, le Spéléo Club de Savoie organise des camps dans la zone du Granier afin de se donner un maximum de chance de découvrir des suites de réseaux ou même de nouveaux réseaux. Depuis trois ans ces camps se situent sur l'alpage de l'Alpette et dure environ 15 jours. Une dizaine de tentes, une tente commune, un feu, cinq à quinze personnes et une infinité de trous ! Un cocktail détonnant pour passer un grand moment de convivialité spéléo.

Au rythme du soleil, de la fondue et du blanc, les motivations se sont font tantôt fugaces, tantôt innébranlables. Pour ma part, j'ai pu faire un peu de tout : de la désob (mais pas trop quand même), de la première (mais pas de trop quand même), de la topo (un petit peu) et même de la classique (une fois, ça peut arriver...) :

 

- N°= 349

Trou souffleur sur le versant W du Pinet, il s'agit d'une désobstruction de surface qui a fait l'objet de deux séances. Y en aura-t-il d'autres à la vue de l'ampleur ?

- Gouffre du Nouveau Né :

Ancien trou sur le flanc E de l'Alpette, visite du fond (-75) et topo

- Gouffre de la Bassine :

Sur le flanc W du Pinet, nouveau trou découvert pendant le camp, élargissement de l'entrée, équipement du puit d'entrée (P17) et du second (P7) et... rien

- Grotte Ignorée (128):

Ballade d'initiation et curiosité géologique avec son fameux miroir de faille. Cliquez sur le nom pour avoir plus d'infos.

 

Emilie en extase devant le miroir de faille

 

 - Source Vieille (305) :

Ballade pour aller voir à quoi ressemble le collecteur de l'Alpette et profiter de l'équipement de la cavité par le CAF Chambéry. Et première descente aussi profonde pour moi, en un temps record en plus (-380 environ en 1h30 !) Un gouffre très vertical avec un magnifique P90 mais un collecteur finalement assez "étroit".

L'entrée de Source Vieille : accès direct au collecteur

- Combe des Arches :

Autre trou qui donne accès au collecteur mais plus en aval et plus pénible. Re-topo du trou jusqu'à -200 (étroiture boueuse... hein Jacques ?). Belle ballade, un tantinet boueux sur la fin...

 

Enfin outre ces quelques jours à ne faire que de la spéléo, je retiendrai également les moments au coin du feu, des repas communs, des fondues, des préparatifs, etc. Une ambiance détendue, sympathique qui ajouté au cadre calme et bucolique en font un petit coin de paradis.

Je souhaitais remercier Jacques pour ces histoires au coin du feu, Craquette pour sa sympathie, Bruno pour sa potion magique, Roger pour son stoïsme, Laurence pour sa gentillesse, Olivier pour l'exemple d'obstination qu'il repérsente et que nous devrions parfois suivre, Nathalie pour veiller au feu, Patrick pour les rêves de premières perdues en altitude; Olivier S pour sa tente, POC pour avoir fait la topo du Nouveau-Né  avec Jacques et ses embuches (!), Yannick pour avoir été motivé par le 304 (comme ça j'ai pu passer mon tour...), Jocelyn pour avoir été patient dans les puits de Source Vieille et bien sûr à Alice et Alex pour leur hospitalité ces jours de mauvais temps.

 

Publié dans Spéléo

Commenter cet article