Reseau Garde-Cavale (Bauges)

Publié le par Bruno W

Un paysage karstique d'une variété et d'un esthétisme superbes


Le réseau Garde-Cavale qui fait partie du complexe spéléologique de la Doria (=> le réseau Garde-Cavale est la partie amont du système karstique de la résurgence de la Doria, et le réseau Pleurachat-Doria la partie avale) est un réseau spéléologique que je connais bien pour l'avoir étudié. La traversée Garde-Cavale est une grande classique des spéléos. Mais depuis les récentes explorations de ces dernières années une autre sortie d'envergure est très intéressante et consite à visiter les extrêmes avals du réseau ainsi que la 4e Rivière et sa salle du Précieux.

Entourés dans mon milieu de travail de karstologues, cette sortie vers l'aval était dans les discussions depuis un moment. Le temps de nouvelles concrétions à étudier fut le déclencheur final de cette sortie qui se fit à 5. Une belle ballade avec de nombreux arrêts pour regarder les morphologies et remplissages caractéristiques du réseau, séances photos et prélevement d'eau et de concrétions pour un TPST total de 13h dans une ambiance extremement détendue et sympathique.

Les séances photos se sont faites avec Stéphane Jaillet aux commandes et une équipe de joyeux drilles aux flashs et mannequins. Le résultat est assez sympathique. Merci à lui de me permettre de vous le faire partager.



Photo du captage d'eau vers -200m de profondeur qui alimente
en partie la commune des Déserts (Station de La Féclaz)


Juste en amont, ancienne conduite forcée aux magnifiques formes noyées
et surcreusé d'un étroit et très joli méandre


Dans la Galerie Eurêka, découverte récemment (années 2000). Mafnifique remplissage rythmé (rythmites) et même plissé (voir juste à droite de Benjamin).


Dans la galerie de la Mosaïque; galerie creusée dans le conglomérat de la base du Tertaire (bien regarder les parois où l'on voit apparaître des blocs d'urgonien plus ou moins arrondis). Très esthétisque, elle est mon passage préférée de cette ballade. Malheureusement il semble que les acéto aient noircies une grande section de cette galerie. La photo est prise dans un des endroits les moins affectés.


Non loin le vaste entonnoir de la Salle des Forges. Le matériel photo n'étaient pas tout à fait à la hauteur des dimensions de la salle mais le résultat photo est quand même intéressant.Le puis à la base de la salle, plongé dans le noir sur la photo, est encore dans l'Urgonien, alors que tous les personnages, qui sont à l'amont d'un grand éboulis argileux, sont sur le conglomérat, dont on repère des limites stratigraphiques au plafond.



L'objectif de la journée : la salle du Précieux. Cette salle circulaire est à la limite lithologique entre le conglomérat et les grès-calcaires du Tertiaire. On devine encore les blocs urgoniens du conglomérat sur les parois alors que l'on voit bien l'alternance rouge-blanc des grès bicolores plus haut qui constitue le plafond parfaitement plat et cafi de superbes fistuleuses. Yves étale son matériel de mesure et de prélèvement pour enfin se mettre à bosser après 5h de ballade sous terre.



Collecte d'eau de plafond (qui forme stalagtite et stalagmite) pour mesure in-situ du pH, température et conductivité. Ces mêmes prélevements seront analysés notamment pour les isotopes du carbone et de l'oxygène.


Prélèvement d'une des concrétions de la salle du Précieux qui était posée sur le talus argileux. La bête représente une vingtaine de kilos qu'il faudra ressortir (au nom de la science !).


Positionnement au disto-laser d'une seconde concrétion avant prélèvement. Celle-ci sera moins lourde (8 kg environ). Les intérêts de ce site de prélèvement sont essentiellement d'être séparées de la surface par les grès qui permettent (i) un enrichissement en uranium supérieur et (ii) une infiltration plus lente et régulière que dans un encaissant urgonien. L'objectif est d'utiliser ces concrétions pour des reconstitutions paléoclimatiques des derniers millénaires. Les premiers résultats peut-être dans un an ou plus...

Publié dans Spéléo

Commenter cet article

Matthieu 24/09/2009 13:35


Mais où sont donc les ''off''!!!!


Bruno W 25/09/2009 11:17


Sagement restées chez moi...