Tour de l'Etendard

Publié le par Bruno Wilhelm

Tour de l'Etendard

Pic Bayle - Etendard - Brèche de la Cochette - Col Couard

environ 1000m de dénivelée positif et entre 2000 et 3000 négatif...

 

Journée de petite forme, lendemain de chute de neige, fainéantise : tous les prétextes peuvent être bon à prendre les remontées de l'Alpe d'Huez pour effectuer un beau tour autour du Pic de l'Etendard. Selon les variantes on se fait environ 1000m de dénivelée positif pour le double de descente ! Sachant qu'en hiver le Pic de l'Etendard est très peu fréquenté... Ambiance montagne dès que l'on a quitté les remontées que l'on ne reverra plus de la journée (ou de loin).

 

Topo sur Camptocamp : cliquez ici

 

De nombreuses variantes rendent ce tour encore plus intéressant :

- montée au Pic Bayle (très belle descente glaciaire pouvant être un peu délicate au départ (petites barres) ou rejoindre directement le Col du Grand Sablar (couloir à 45° assez court mais pas large)

- Col des Quirlies (le plus logique) ou Col du Grand Sauvage (plus à l'est, couloir raide, attention dsecente à vue et corniches) => Pic de l'Etendard

- Retour depuis le sommet de l'Etendard par col de la Barbarate (pas trop vu où ça passe) ou Brèche de la Cochette (un petit rappel selon condition) ou couloir W...

- Pour la fin : par les pistes ou par le Col du Couard et le vallon W (belle descente)

 

A peine arrivé au sommet des remontées, déjà le regard se pose sur nos points de repères...

La Meije...

Ou les Aiguilles d'Arves.

 

Le couloir de descente du Col du Grand Sablar, attention aux plaques... début de la franche solitude. Les remontées mécaniques ne sont déjà plus qu'un souvenir

 

Le Pic Bayle et la descente NE par le glacier. Les petites barres supérieures (qui doivent disparaître par fort enneigement) ajoute de l'exposition à l'itinéraire...

 

Remontée à l'Etendard, via le Col ds Quirlies et le glacier de St-Sorlin. La neige tombée la nuit nous oblige à faire la trace. La solitude est plus pesante que jamais... Mais où sont passé les randonneurs ?

 

Les 50 derniers mètres pour arriver au sommet de l'Etendard, il nous attend le meilleur de la descente...

 

Le vallon W sous la brèche de la Cochette : grosse poudre légerment tassée dans la partie supérieure, pierres affleurant au milieu et à nouveau de la poudre sur fond dur. Bref une très belle descente

Attention pour s'échapper de ce vallon, nous avons quelques déboirs. En effet, juste en-dessous une rangée de barres rocheuses attendent patiemment le randonneur qui se gavant de poudre poursuit tout droit... Avant d'y arriver, tirer à l'horizontal à droite (N) pour rejoindre le Ruisseau des Demoisselles et ainsi le Col du Couard sans dommage... Après l'itinéraire est évident et se fait en fond de vallon.

Publié dans Ski

Commenter cet article