Pilier Sérénité au Rouget

Publié le par Bruno Wilhelm

Pilier Sérénité au Rouget

La face sud de la tête du Rouget est un havre de paix sauvage qui propose quelques magnifiques itinéraires. Nous avons gravi parmi ceux ci le pilier de la Sérénité. Une ligne évidente à l'itinéraire plutôt rectiligne dans un rocher extraordinaire ! Nous débouchons ensuite sur le pilier Girod qui finit merveilleusement cette escalade : grande ambiance, cheminement logique et astucieux et escalade toujours aussi belle !  Tout cela avec un minimum d'équipement : seulement 2 pitons maximum par longueur relais compris... Cela fait place à la magie d'une escalade où la concentration est complète : choix de l'itinéraire, de ces protections et des mouvements.

Pilier Sérénité : TD, 450m

Voir topo Camptocamp : cliquez ici

Voir le tracé photo : cliquez ici

 

La fameuse approche depuis le bas : une certaine longueur, pas vraiment de sentier mais un cadre qui met dans l'ambiance de ce qui va suivre...

 

Ca y est nous arrivons au pied de la face S du Rouget. Nous hésitons encore à ce moment là entre Tarin Rouge et la Sérénité. Finalement nous optons sans trop savoir pourquoi pour cette ligne évidente que nous découvrons petit à petit.

 

Passé le début facile, nous arrivons au pied d'un grand dièdre rouge dont on s'échappe par une traversée gazeuse et qui marque le début des difficultés...

 

Plus haut nous reprenons un autre dièdre que l'on quitte ensuite par la gauche pour en finir avec "les" difficultés

 

Nous poursuivons par de magnifiques dalles, cotées 4+ (!). On s'élève de prise en prise sur un rocher fauve, sculpté et superbe mais qui ne propose pas systématiquement de piège à coinceur... Le jeu de la grimpe compile avec la possibilité de se protéger...

Nous rejoignons enfin le pilier Girod. Aurélien grimpe ici dans une longueur coté 4+ !!! La raideur effraie, la compacité du rocher interroge mais en fait les prises se découvrent au fur et à mesure et les pitons davantage présents ici (par rapport à la Sérénité) permettent de se rassurer...

 

La suite nécessite de contourner une dent, l'ambiance étant toujours aussi présente.

 

Ici l'itinéraire atteint le paroxysme de l'astucieux : d'une brèche, nous partons plein gaz en suivant une fissure horizontale et bien marquée pour rejoindre un couloir / cheminée qu'il faudra à nouveau quitter par une traversée horizontale et aérienne pour éviter certaines difficultés inattendues...

 

Arrivée au sommet du Rouget sous le soleil de fin d'après-midi après avoir passé quelques heures dans cette superbe face S. Il ne reste plus qu'à desescalader les 200m de voie normale, de rejoindre le refuge du Soreillier et enfin la vallée...

Publié dans Escalade

Commenter cet article

Laurent 19/07/2007 18:21

Très jolies photos, le rocher a l'air excellent ! et doit pas y avoir grand monde !

Bruno Wilhelm 20/07/2007 17:37

La face est effectivement démente : autant le caillou que l'ambiance. D'autant plus qu 'il n'y a personne sur ces piliers...