Combe Chave aux Rochères (Taillefer)

Publié le par Bruno W

Une bambée glacio-neigeuse en milieu désertée !


Un we de grand beau avec des conditions possiblement excellentes pour la goulotte... que faire ? Ou aller ? Les possibilités sont nombreuses, les indications multiples. Il faut faire son choix, vite l'heure avance. Allez ! On lance notre dévolu sur la Combe Chave, histoire de faire quelque chose d'un peu long pour dérouiller les jambes. Comme on a déjà visité le Petit Badon, on laisse "On ne badine pas..." aux multiples cordées... Un coup de poker on se retrouve seuls ! La météo tient ses promesses et c'est parti pour une longue journée comme on les aime, de temps en temps...

A notre arrivée en voiture, la ligne prend partiellement le soleil (2e et 3e ressaut). Au début cela nous inquiète quelque peu. Mais plus encore c'est la descente par la face N des Rochères qui nous pose quelques questions, quant à sa stabilité avec le vent des derniers temps. Mais elle ne semble pas si remplie. Après une marche tranquille quasi à niveau qui change des approches belledonniennes, on arrive au pied de la ligne. Elle semble en excellentes conditions et encore mieux, il y a une trace qui semble fraîche. Les relais et la glace seront donc sûrement nettoyés et la trace faite, la classe ! On essait de ne pas traîner, le sommet est 1000m plus haut... Un premier ressaut qui réveille un peu puis un bout de couloir avec quelques petits passages en glace et on arrive rapidement au pied du premier vrai passage raide. Qui correspond au 2e ressaut dans le topo. Un bur mur d'une cinquantaine de mètres en glace dure. Les traces de la veille sont effacées dans le bas, avec le soleil pris le matin cela a déjà fondu et regelé en surface. Encore une ou deux longueurs faciles et l'on se rétablit sur la pente de neige, au soleil !

Le 3e ressaut est toujours au soleil mais la neige dans ce coin ensoleillé est restée froide. On se dit qu'on peut toujours aller voir. En montant tranquille, le soleil a le temps de tourner un peu et la cascade passe à l'ombre. Ce ressaut est clairement le plus esthétique et le plus soutenu de la ligne. Par contre le soleil qui a tappé sur la glace toute la matinée, l'a pourri en surface. La glace est recouverte d'une espèce de gros sel regelé. Aussi les protections ne sont pas géniales sur les 15 à 20 premiers mètres. Au-dessus la glace est restée meilleure et les protections sont à nouveau excellentes. Ca y est on est sorti des longueurs de glace.

On se regarde avec le copain : et maintenant on fait quoi ? T'as envie de sortir au sommet ? Ben, j'ai pas envie de me tapper les rappels... Ok. Du coup sorti par le haut avec un peu de brassage, un passage ou deux supplémentaires en glace facile puis on rejoint l'arête. Vu l'horaire un peu tardif et la pente des Rochères à descendre, on laissera le sommet pour une prochaine visite. L'arête en plus n'a aucun intérêt technique. Et tranquillement on boucle la boucle et revenons à la voiture aussi seuls qu'à l'approche. Une longue journée. Une ligne qui présente 3 longueurs qui grimpent et notamment un 3e ressaut très esthétique !


Combe Chave : TD-, 4+ max, 800m
Voir topo Camptocamp :
cliquez ici


topoVu générale de l'itinéraire


topo2Topo détaillé de l'itinéraire


P3140020Vu de l'itinéraire et du sommet pendant l'approche


P3140023La cascade en excellentes conditions !


P3140024Et c'est parti pour la première longueur !


P3140029Le couloir glacé qui fait suite avec le mur du 2e ressaut au-dessus


P3140032Et on part pour du raide !


P3140034Bien raide, et glace bien dure !


P3140036A nouveau du couloir glacé...


P3140040Et le 3e ressaut est en vue, magistral.


P3140042Première longueur


P3140043Deuxième longueur dans ce 3e ressaut


P3140046Une vue sympa sur les Ecrins avec la Meije, le Râteau, les Ailefroides, etc


P3140048Plus haut, à la sortie du dernier ressaut de glace


pano2Et on récupère le soleil, juste en arrivant à l'arête


P3140052Sur l'arête, Aurélien fait un instant semblant dêtre motivé pour poursuivre jusqu'au sommet...


P3140056De retour sur la platitude, au pied de la face N des Rochères. Une face un peu plaquée, mais heureusement à peine. De bonnes accumulations localement quand même.

Commenter cet article

olivier 18/03/2010 08:02


Jolie itineraire - superbes conditions !