La Diagonale à la Grande Lance de Domène (Belledonne)

Publié le par Bruno W

Encore une belle virée sauvage...


Le massif de Belledonne compte maintenant pas mal d'itinéraires très variés pour l'alpiniste hivernal avec le topo de Seb Escande et Jerôme Weiss. Vivement le second pour changer de massif ! Alors que les goulottes doivent être encore un peu sèches, que le peu de neige ne promet pas de grand ski, il faut chercher une idée pour occuper la journée. Vient alors celle d'un couloir repérer à l'occasion de la traversée des Dents du Loup à peu près dans les mêmes conditions d'enneigement soit en tout début de saison. En fin de saison ce couloir n'est quasiment qu'une course de neige pure et perd donc en intérêt mais là avec un enneigement encore tout à fait modeste peut-être en sera-t-il plus technique ?

Peu de neige, dis pas de ski, et même pas de raquettes. C'est donc à pied que l'on part du parking du haut (Pré Raymond) pour remonter le GR vers le lac du Crozet. Une excellent trace permet de progresser très facilement. Ensuite la croute bien regelée et portante nous permet de rejoindre sans encombre l'attaque de cette petite ligne. On s'équipe et suivons une trace (de la veille). Tout de suite apparaît un premier ressaut, assez court et peu raide. Les excellentes conditions (neige dur et un peu de glace) rendent ce passage très agréable et ludique ; on en redemande ! On poursuit, le couloir se ressert, le rocher nous surplombe presque, ambiance sympathique. Puis arrive le second ressaut : petit passage en dalle et réta. Avec un peu de glace et une neige bien consistante en réta, c'est avec autant de plaisir que nous le franchissons. Ensuite on retrouve une belle pente de neige qui nous ramène sur l'arête sommitale. On remonte jusqu'à l'antécime et découvrons la descente directe vers le glacier de la Sitre, ou ce qu'il en reste. Mais le couloir est passé trop vite et nous en redemandons. On décide donc sans hésitation de poursuivre jusqu'à la Grande Lance de Domène par une belle et aérienne arête facile. Nous décidons à ce moment de nous encorder en raison des corniches déjà bien présentes. La ballade est très agréable au-dessus de la mer de nuages. Les pas s'enchaînent presque tout seul et nous débouchons tous seuls au sommet de la Grande Lance. Pas de trace. Les nuages remontent et c'est dans un brouillard total que nous redescendons, non sans une once de stress puisqu'aucun de nous ne connaît la descente et quelques barres semblent la rayer... En fait en cheminant un peu cela se passera sans encombres et nous retrouverons de vieilles traces au fond du vallon.

En bref, un couloir plutôt facile (tout petit AD) mais vraiment sympathique où il ne faut pas hésiter à poursuivre par les arêtes pour une course très complète et une très sympathique ballade.


Diagonale : PD/PD+, 250m + arête en PD assez longue
Voir topo Camptocamp  : cliquez ici


PC120271Au pied de la face que l'on va remonter via la Diagonale dont on remarque le discret départ sur la droite de la face


PC120274Les Dents du Loup émergent encore des nuages


PC120277Premier ressaut, en très bonne condition


PC120278Resserement et approche du second ressaut


PC120279Passage du second ressaut, toujours aussi ludique


PC120280Vers la fin du couloir


PC120283Sortie sur l'arête sommitale


GD2
Vue vers le nord et sur l'arête assez longue qu'il nous reste encore à parcouri avant de rejoindre le sommet de la Grande Lance

PC120295Sur l'arête


GD4Panorama et superbe mer de nuages

Commenter cet article