Pour une poignée de gros lards au Verdon

Publié le par Bruno W

Une très belle voie de récupération pour nous...


Après ULA la veille et surtout une bonne soirée bien arrosée, on cherche une belle voie en 6b max pas trop patinée au paradis de la grimpe. On nous conseille sans vraiment d'hésitation cette voie. On découvrira donc un nouveau secteur. Secteur magnifique dans des gorges plus réserrées qu'à l'ordinaire. Les vautours sont toujours présents et comme la veille nous nous retrouvons tous seuls au pied de la face. La classe !


La voie commence tranquillement par une longueur à bacs déjà bien jolie. Ensuite on part dans une longueur en 6a absolument magnifique pour son rocher verdonesque et une conti très agréable ! Une petite fissure mal commode et un poil patinée permettent après de se rétablir sur la première vire commode. S'en suit deux mini-longueurs plus faciles mais pas moins belles ! Ensuite la longueur clé, pas beaucoup difficile que L2 mais avec des pas un peu plus délicats et plus longues. On se rétablit alors sur la grande vire, voire jardin. Une baume offre un bon squat pour se fumer une clope tranquillement posé à l'ombre et sur du sable... Une dernière très belle longueur enfin pour sortir avec plusieurs variantes possibles.


En bref une très jolie voie, un caillou toujours aussi beau dans un cadre très ésthétique. On aimerait bien le double de longueurs... mais quitte à nous d'enchaîner...



Pour une poignée de gros lards : TD, 170m, 6b max

Voir topo camptocamp : cliquez ici

 


P4190218

Aurélien attaque avec L1

 


P4190220

La magnifique L2 !

 


P4190222

Le bout de fissure de la voie

 


P4190231

Puis une courte mais belle envolée sur bacs

 


P4190235

Avant de retrouver du 6 avec un pas ou deux tout en finesse

 


P4190240

Aurélien dans la longueur de sortie, encore une très belle longueur...

Publié dans Escalade

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Orel 20/05/2010 20:16



bhouuuu!


tu le tiens plus du tout à jour ton blog.Y a du laisser aller...