Rêves de Peluche à Presles (Vercors)

Publié le par Bruno W

Et une 3e preslienne dans la foulée !

 

De retour avec le FIX. C'est pas faute d'avoir essayer de détourner son attention de son jardin, on y revient pour le 3e jour consécutif ! Direction Rêves de Peluches, une des voies de la paroi du Pas du Ranc. Petite face de hauteur limitée mais où les voies se déroulent en dalle raide et soutenue, technique comme on les aime. Un secteur où les côtes ne sont généralement pas volées !


Rêves de Peluches démarre pas une longueur de chauffe qui rentre déjà dans les bras ! Ensuite quelques mètres en rocher moyen mais facile permettent d'accéder à un toit horizontal dont on sort par un bon pas de bloc. Ensuite on rentre dans les longueurs typiques du secteur : dalles raides et techiques. L3 représente le crux de la voie. 6c sur le papier qui les vaut bien ! Pas cher payé ! Une grande longueur superbe, complètement épuré où il faudra bien lire et cheminer. Ensuite des longueurs un peu plus commodes car moins soutenues mais néanmoins grimpantes et très belles. Un ensemble court mais qui permet déjà d'en prendre dans les bras et les doigts !


En bref une voie courte mais superbe car continue, varié et sur un rocher globalement excellent.



Rêve de Peluche : ED, 180m

Voir topo Camptocamp : cliquez ici


 

P4290311FIX s'élance dans la première longueur déjà fort raide


P4290316Aurélien dans le passage athlétique de L1

 


P4290318FIX dans le toit de L2

 


P4290321Au tour d'Aurélien de sortir le pas de bloc !

 


P4290324Puis c'est parti pour une grande et magnifique longueur en dalle sur un rocher superbe !

 


P4290325Au tour d'Aurélien

 


P4290328Fin de la dite longueur !

 

 


P4290330

Et c'est reparti en dalle, après un pas bien teigneux ça déroule plus

 


 

P4290334

Moment de complicité entre 2 individus grimpants...

 


P4290336

Dans l'avant dernière longueur, un bout de fissure

 


P4290339Puis dans la dernière longueur encore un pas en dalle qui demande un peu de lecture

Publié dans Escalade

Commenter cet article