WWP et Caprice de Pétiole au Sapey (Aravis)

Publié le par Bruno W

Escalade au soleil sur un calcaire de qualité...


Les journées sont de plus en plus fraîches, le vent faiblit à peine et les nuages se mettent en plus de la partie. Le choix d'une destination idéale et intéressante pour les grandes voies devient de plus en plus complexe. Lassés de Presles, mes compères du jour propose une excursion verticale à la fameuse falaise du Sapey. Ses caractéristiques principales, outre d'être une falaise "chaude", ce sont ses longueurs à cannelures et dalles...

Comme Guillaume a déjà bien écumé les secteurs les plus raides, soit à gauche, on se dirige vers ce qu'il reste, soit plus à droite. Certains itinéraires semblent tout de même intéressants, notamment Woody Wood Pecker et Caprice de Pétiole avec une fameuse 4ème longueur semble-t-il superbe... Comme ces voies sont courtes, l'objectif est de les enchaîner. Quitte à enchaîner avec une troisième si le temps et l'energie le permet.


Caprice de Pétiole : TD+, 180m, 6b+ max, 6a+ obl
Voir topo Camptocamp : cliquez ici


Nous commençons par le Caprice de Pétiole car frais et dispo, on se dit autant attaquer par la plus "dure". La première longueur est curieusement équipée/tracée. On peut passer à gauche dans du 5 ou à droite dans la cotation annoncée... La deuxième longueur au départ fort prisue est ponctuée par un passage en dalle à friction comme j'en ai horreur : pose de pieds à plats sur de vagues reliefs, les mains à plats quasiment sans préhension, et on pousse. Ensuite une troisième longueur bien longue et assez belle mais toujours sans ambiance et naviguant un peu entre les touffes d'herbes. S'en suit la fameuse 4e longueur en cannelure, effectivement une très belle longueur. On termine par une 5e longueur presque variée en dalle, cannelure puis passage athlétique en gentil 6b. Une voie sympa mais il ne faudra pas y chercher l'ambiance...


FIX joue le jeu en usant des cannelures dans la première longueur


Guillaume dans le crux de la voie dans L2 : un passage en dalle à friction...


Puis l'on remonte la belle dalle de la 3e longueur entre les touffes d'herbe


Un Chifoumi ou plus classiquement appelé "pierre, ciseau, papier" pour savoir lequel des deux pourra se lancer en tête dans cette belle longueur...


Fix a gagné et c'est tout ravi qu'il s'en va grimper bien entre les points dans cette très esthétique cannelure


Idem


Guillaume dans cette même longueur quelques instants plus tard.


Dernière longueur : après un passage de traversée en dalle, on rejoint la cannelure pré-quittée pour finir par un petit toit bien prisu



Woody Wood Pecker : TD, 180m, 6a+ max, 6a obl
Voir topo Camptocamp  : cliquez ici

Située juste à côté de la précédente, on décide de poursuivre par cette voie. Les deux premières longueurs se feront en une. Ce qui donne une belle et grande longueur avec un passage en cannelure pas si évident dans le bas et un peu engagée. Ensuite une troisième longueur facile et sympathique pour revenir au pied du beau mur de L4. Encore une très belle cannelure. Puis l'on sort par une longueur prisue et agréable. Dommage que le froid (nuages et vent) entâme un peu le plaisir et nous incite à courir dans les longueurs... Encore une voie sans ambiance qui offre de jolis passages et une vraie belle longueur, un cran au-dessous quand même de Caprice.


Fix part pour deux longueurs en une pour 3m de corde tendue.
Il existe encore un zest de motivation pour une 3e voie...



Dans un passage en cannelure de L3


Puis au tour de Guillaume de s'élancer, ce sera dans L4 très jolie


Fix use et abuse de toutes les positions dans ses cannelures...


Dernière longueur bien sympathique

Publié dans Escalade

Commenter cet article

fred dj 19/10/2009 21:13



Nous avec les copains, on utilise la courte paille comme moyen de décider qui se fera les belles longueurs.
Chacun son truc.