Oreille du Loup

Publié le par Bruno Wilhelm

Oreille du Loup

Ce petit sommet qui ne culmine qu'à 2300 et qui n'a vraiment pas d'allure depuis la plaine offre en réalité un terrain de jeu idéal : peu d'engagement, une jolie goulotte et une arête technique lorsque celle-ci est enneigée. L'été, une voie d'escalade mène directement au sommet du quel on suit l'arête vers le sud.

La goulotte est très encaissée et présente quelques ressauts très courts dont la difficulté est dépendante de l'enneigement. Puis l'on peut soit s'échapper (vers le nord) soit poursuivre par la traversée des arêtes vers le sud. Du pied vous vous direz certainement que tout cela est très court. Mais lorsque l'arête est enneigée le jeu est différent...

Goulotte Zia : 200m, AD-

Arête N -> S : 400m de développement, AD+ (hiver), PD+ (été)

Topo - photo : cliquez ici

Topo camptocamp : cliquez ici pour la goulotte et ici pour l'arête

 

Vu du pied : la goulotte et le sommet

 

A l'entrée de la goulotte : pas très large et quelques ressauts en mixte/glace : très joli

 

Le premier ressaut, pour nous le plus technique

 

A mi-goulotte, le deuxième ressaut en glace fine au -dessus de Nico

 

A la sortie de la goulotte, la brèche : à gauche échappatoire, à droite , l'arête

 

Petite desescalade (ou rappel) sur une antécime

 

Le crux : la longueur (courte) pour accéder au sommet

 

La longueur finale, de face elle semble très raide et improtégeable. Une fois au pied elle est bien moins raide mais toujours improtégeable...

 

Sortie de l'arête, il est possible de poursuivre jusqu'au Tabor

 

Commenter cet article

Niko 08/03/2007 19:01

Arf, magnifique, ça donne presque envie d'y retourner...!