Topomaniak à Presles (Vercors)

Publié le par Bruno W

Une classique facile bien usée....


Les derniers jours la température a bien chutée. Les sites à grandes voies qui se prêtent à une escalade par des températures faiblement positive ne sont pas innombrables dans la région. Et c'est ainsi que nous retournons à Presles. Sur la route, le choix de la voie anime les discussion. Chacun argumentant selon les goûts et les couleurs du jour. Arrivés aux abords de Presles, le constat n'est pas des plus agréables : la falaise est dans le nuage et les températures sont très proches du 0°. Le pré à côté du parking est même recouvert de gelée blanche... Le choix de la voie est du coup bien restreint. On cherche une voie facile mais jolie quand même pour que le temps au relais soit minimal et que l'on est pas le temps de se congeler à chaque arrêt...

On choisira Topomaniak dont les difficultés sont axées sur le 5+/6a avec une longueur en 6b. De quoi dérouler... L'autre cordée choisit une voie voisine Conod-Clère dans les même cot grosso-modo mais avec un pas ou deux de 6a/b en plus et un 6c. Si l'approche nous avait bien réchauffés, le temps de grimper la première longueur rappelle déjà qu'il fait froid...
Et notre dernier élan pour partir dans Bemboustine Sarcophage nous remet dans Topomaniak. On grimpera doucement puisqu'à chaque relais on se refroidit et il est difficile de repartir... Du coup on ne courrera pas et on mettra quand même 4h pour faire la voie.

Il s'agit d'une voie dans l'ensemble très homogène mais concluant par un 6b pas évident du tout, un bon cran au-dessus du reste ! Enfin la patine bien présente gâche un peu le plaisir. L'avantage par ce froid c'est que les prises n'arrachaient pas la peau... mais quand on a la sensation de glisser sur des bacs, ce n'est pas non plus très jouissif... Une très belle voie qui a malheureusement fait son temps...


Topomaniak : TD, 250m, 6c+ max, 6a obl
Voir topo camptocamp : cliquez ici


Au départ de Piri pour rejoindre Bemboustine ou Topomaniak


Guillaume essait tant bien que mal de se réchauffer dans L2 de Topomaniak


Dans L4, après un passage d'A0, quelques pas de 6a obligé qui demande un peu de lecture

Guillaume dans une longueur esthétique mais patinée...


L6 : magnifique longueur sur goutte d'eau


Idem

Publié dans Escalade

Commenter cet article