Ski au couloir SW des Grandes Lanches

Publié le par Bruno W

Couloir SW des Grandes Lanches


Alors que la récente chute de neige rend délicate les conditions de goulottes, je décide de me rabattre sur une sortie de ski. Notre choix tombe sur le couloir SW des Grandes Lanches. Ce sommet niché dans le vallon de l'Oule, en face même du refuge du même nom, présente justement plusieurs intérêts : de la goulotte au ski de pente raide. Aussi ce couloir jouït ces dernières années d'une réputation largement à sa hauteur en raison d'une esthétique superbe mais surtout de la difficulté à y trouver de bonne condition vu son orientation.


Un parcours récent de la goulotte Grasse Matinée qui sort dans la fin du couloir SW me permettait d'en apprécier la configuration et la pente. De même un but l'année passée au pied de ce même couloir me permettait de bien visualiser le bas. Du coup je pensais que ce couloir pouvait jouer aujourd'hui avec les 20 cm tombés hier et malgré le vent de Nord. Le vent de nord ne semble pas trop transporter de neige vers le couloir parce que le versant nord des Grdes Lanches est plutôt abrupt, c'est la constation que je m'étais faite en redescendant de Grasse Matinée. C'est par contre tout le contraire du Pertuis...

Au final nous découvrons la ligne ce matin en arrivant aux abords du refuge de l'Oule : toujours aussi belle ! Par contre le vent n'est pas de nord, ni de sud-est comme annoncé mais franchement d'est et plutôt marqué vu le panache sur les crêtes. Le problème, c'est qu'il ramène la neige du  et des arêtes dans le couloir... Allons quand même voir... Le bas, bien encaissé, se présente alors en poudre profonde mais dense et tassée jusqu'à l'étroiture. Au-delà le fond dur n'est vraiment pas loin et affleure souvent au centre du couloir. sur les rives il s'agit de 10 à 30 cm de neige froide. Enfin la dernière partie où la neige est ramenée par le vent semble plaquée en de nombreux endroits. Au centre par contre les purges naturelles et que nous provoquerons feront rapidement apparaître le fond dur, très dur mais au grip correct. Bref une descente qui commence sous tension et qui petit à petit se relâche pour finir en beauté par la dernière partie et le cône où les chevaux sont lâchés ! Du ski délicat dans le haut et excellent en bas, le mythe est toujours réel...


Couloir SW  : 5.2, 600m
Voir topo Camptocamp (cliquez ici)



P2030317.JPGLe couloir SW vu depuis le refuge de l'Oule à midi. Pour l'échelle on voit deux skieurs dans le bas du couloir au soleil. Le vent d'Est est bien visible aussi sur la photo avec le panache sur les arêtes !


P2030314.JPGL'étroiture marquant à peu près la fin du premier tiers (quart ?) est aujourd'hui un ressaut de 2m à 60/70° max en bonne neige. Facile à franchir à la montée, elle nécessite malheureusement de déchausser à la descente. A moins de d'aller se promener dans les pentes et contre-pentes paraît-il...
(la photo a été prise à la descente, d'où le soleil...)


P2030300.JPGAu-dessus de l'étroiture 50m en neige/glace dans une belle ambiance...


P2030302.JPGToujours plus haut le couloir commence à s'ouvrir. On devine le fond dur qui brille sous Aurélien...


P2030307.JPGSur la fin le couloir s'ouvre davantage encore et se subdivise même en deux, voire trois. Nous prendrons la branche du milieu, la plus directe et logique jusqu'à atteindre le sommet au soleil


P2030308.JPGArrivé sur la crête sommitale, un dernier effort nous permet de retrouver le sommet de Grasse Matinée : un autre bon souvenir pas si lointain que nous aura aussi offert ce sommet !


P2030311.JPGUn "skitourien" à notre poursuite dans la partie médiane du couloir. Neige dense en quantité sur les rives



P2030312cop.jpgEt l'Alex des Estables, auteur d'une fabuleuse vidéo au couloir N du Trélod, en pleine action non loin au-dessus de l'étroiture


P2030316.JPGPhoto prise devant le refuge de l'Oule vers midi. Devinez pourquoi les vingt randonneurs du jour étaient tous terrés dans le refuge ?

Publié dans Ski

Commenter cet article

Cédric 29/04/2008 11:58

Ben voilà ca c'est fait après le but de l'année passée qui laissa un gout amer....fallait bien y retourner. Dommage que je n'ai pas été de la partie. Bonne continuation à toi. A bientôt. Cédric.  

Bruno W 30/04/2008 09:53


Salut Cédric, effectivement fallait y retourner. J'ai fait le sommet une première fois par une goulotte, j'ai vu l'état du couloir et après feu ! Très joli couloir, une belle ligne facile mais
continue. Belle descente ! A+