Pilier Rouge Hebdo à la Tête d'Aval (Hte-Alpes)

Publié le par Bruno W

Première visite dans cette grande face
ou "un festival de fissures !"



Après une longue course en montagne, nous sommes à la recherche d'une belle escalade si possible pas trop exigeante. Notre dévolu tombe sur la Tête d'Aval que nous ne connaissons pas et le fameux Pilier Rouge Hebdo. Cette voie est décrite comme la plus abordable de la face. Au programme une ribambelle de fissures : de la fissure/ dièdre à la fissure à doigt en passant par la fissure/cheminée. Tout y passera !

L'approche déjà me ravit ; bucolique et tranquille, elle nous mène doucement mais sûrement vers notre objectif du jour. Les deux sources qui se trouvent le long permettent de partir léger et de bien nous hydrater par cette chaude journée. Arrivés au pied nous découvrons deux cordées dans "La Mémoire de l'eau" et la raideur de la face. Le début sera difficile pour nous, il faut réveiller les muscles endoloris par la longue journée d'hier. Puis le sac ne facilite pas la tâche puisque nous avons pris beaucoup d'eau vu la chaleur qui règne dans cette vaste face sud.

Les longueurs se suivent mais ne se ressemblent pas. Petit à petit les muscles se réveillent, les mouvements se font plus fluides et l'on progresse plus sereinement. En même temps le sac s'allège à force de boire un peu à chaque relais. On rattrapera même la cordée partie avant nous.

Au final une belle voie assez soutenue dans le V/V+/6a. Les cotations sont assez sèches, il faut être habitué au style ou avoir de la marge dans le niveau. L'équipement bien aéré ne permet pas de tirer au clou, sauf pour la section en 6b. Enfin la descente en rappels donnent un peu plus d'ambiance encore mais se font très bien.


Pilier Rouge Hebdo : TD/TD+, 6b max, 6a obl, 300m
Voir topo Camptocamp :
cliquez ici


Topo-photo de la voie


Photos de la voie
La face depuis le parking


Dans la rampe de la voie Kelle, un IV+ qui réveille doucement


L2 : un 6a bien raide en fissure à doigt patiné, la raideur est bien là !


Après une courte traversée en rocher un peu douteux on rejoint une ligne de fissure/dièdre évidente


Au-dessus de la vire médiane : la longueur clé : 6b affreux au départ puis magnifique 6a !


Juste après passage athlétique d'un toit pour rejoindre une fissure-cheminée à l'ancienne et bien ludique !


Et là ! Y a pas de l'ambiance !


Encore un beau dièdre fissuré au programme...

Publié dans Escalade

Commenter cet article