Le Bal Masqué à Presles (Vercors)

Publié le par Bruno W

Une belle mais rude escalade de reprise...


Nous voilà parti pour Presles. L'idée est de trouver une belle voie pour reprendre l'escalade en ces premiers jours printaniers. Le choix se fait petit à petit vers le Bal Masqué ; une voie apparemment très belle et aux cotations sympathiques sur le papier. L'accès se fait rapidement depuis le nouveau parking en longeant la falaise jusqu'au secteur Chrysanthèmes. Les températures sont comme nous l'esperions très agréables et le soleil au rendez-vous !

Dès les premiers mouvements de grimpe, le constat est unanime : "pas si facile...". Toutes les longueurs se feront sur cette première lancée : les cotations sont sèches ! Les longueurs sont effectivement assez jolies, le rocher excellent et l'ambiance très gazeuse passé la vire médiane. Une mention particulière pour les longueurs en dalle après la vire médiane : magnifique caillou gris et compact bien raide et perforé de belles gouttes d'eau !

Nous sortirons de cette belle voie passablement entamée les pieds dans la neige. Nous rangeons le matériel en regardant le soleil se coucher avec de superbes couleurs malgré les nuages à l'horizon. Puis après quelques tergiversations sur la direction à suivre pour retrouver le sentier de retour, nous pattaugerons à souhait dans la neige mouillée et la boue pour rejoindre nos voitures à la nuit. Une bonne bière bien méritée chez Ezio nous confortera. Ezio nous confirme qu'aux dires des grimpeurs les cotations  pour cette voie sont bien sèches... Au final une belle journée, bien rude pour une reprise ; un choix de voie pas forcément hyper judicieux pour le moral ceci dit...


Le Bal Masqué : TD+/ED-, 280m, 7a+ max, 6b obl.
Voir Topo Camptocamp :
cliquez ici



Iliana se lance dans L1 : une belle giclée de dalles sous le surplomb sommital
que nous contournerons par la droite.


Nico au départ de L2 : un beau dièdre orangé qui remettra les pendules à l'heure...


Nico enchaîne la dalle courte mais teigneuse de L3 en 7a. Heureusement qu'il était fatigué le matin...


Le relais de la vire médiane, quelque peu caché,
et Iliana qui découvre la superbe dalle grise à goutte d'eau de L5


La suite de cette même dalle, plus facile mais un peu engagé...


Dans l'artif (ou 7a+) de L7... Quelle ambiance dessous !


L9 ; un dièdre bien technique où Nico se battera jusqu'au bout pour enchaîner...


Vue panoramique sur la falaise depuis notre perchoir


Couché de soleil à la sortie de la voie : le timing était parfait !

Publié dans Escalade

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Mick 16/03/2009 16:55

Je garde un super souvenir de cette voie que j'avais faite en septembre dernier. Beaucoup de longueurs grande classe et quelle ambiance !Pour les cots, c'est sûr par contre que c'est du grand n'importe quoi ! ...enfin dans les longueurs "faciles" où c'est tout très sous-côté alors qu'à partir du 6c/7a il me semble que c'était OK. Avec ses 11 longueurs, ce qui est sûr c'est que l'on arrive quand  même bien cuit sur le plateau ! :)

Bruno W 18/03/2009 13:19


Pour les cot, effectivement c'est possible que les 7 ne soient pas sous-côtés mais ce sont les endroits où vu la difficulté des autres longueurs j'ai usé des dégaines ;-)


Guillaume 16/03/2009 14:21

Escalade de reprise !!! Il y en a qui attaque fort quand même...De l'A0 dans tous les sens, tu m'étonnes qu'elle ne vous plaise pas la voie.Je cite : "Nico au départ de L2 [...] qui remettra les pendules à l'heure" Sérieux le guide a encore chuté dans du 6b ?!D'ailleurs on pourrait connaitre le nom des deux clients du jour ? ;-)

Bruno W 18/03/2009 13:20


Non, Nico n'a pas chuté mais tout le monde a trouvé le 6b bien dur ! Et on serait plus tenté par un 6b+/c ! Nico a tout enchaîné ! Heureusement qu'il était fatigué...
Et pour les clients, il n'y en avait qu'un ;-)


iliana 16/03/2009 12:04

Un peu déçue par la réputation de cette voie! 4 belles longueurs de 11 en tout....Constat: courbatures au jambes depuis hier, du jamais vu après 250 m d'escalade!