Couloir de l'Infernet au Grand Galbert

Publié le par Bruno Wilhelm

Couloir de l'Infernet au Grand Galbert

Une ligne qui fascine quand on la découvre pour la première fois d'un regard curieux quand on monte à Bourg d'Oisans. Une ligne au départ évident et une fin mystérieuse dans une face imposante. Sans aucun doute une ligne majeure du coin, pour sa longueur, sa pente dans le haut, le rappel au milieu et surtout parce que généralement par flemme on s'y lance "à vue" ! Ambiance garantie.

Couloir de l'Infernet : 1400m : 5.3 / 5.4, 50° sur 300m, 45° sur 200m puis 40°/35°

Réalisé le 7 mars 2006 avec Justin (JAD) et  Olivier (OLE)

Depuis Grenoble, monter en direction de Bourg d'Oisans, passer la trilogie Livet, Ga... un monument au morts sur la gauche, juste après un pont et se garer alors sur un petit parking rive gauche de la Romanche au pied du couloir. Y'a plus qu'à le remonter.

Mieux si vous êtes sûr des conditions. Laisser une voiture au parking précité et monter avec une autre à Oulle. Pour cela monter en direction du col d'Ornon et prendre à droite (panneau : Oulle à 7 km). De là remonter les grandes pentes jusqu'au sommet du Grand Galbert. L'entrée du couloir se trouve un peu en dessous (50m environ), à droite. La branche de gauche, la plus évidente, se trouve à l'aplomb d'une barre évidente qui dépasse de la crête. Elle dessine un fin couloir (2m de large à peine) au départ.

 

Approche dans les grandes pentes sous le Grand Galbert

 

La belle face des Rochères, un autre objectif de choix...

 

Justin en finit avec l'approche, bientôt nous nous jeterons dans le frigo de l'Infernet...

 

Juste sous le sommet du Grand Galbert, avec au fond les Belledonnes, la branche de gauche se situe juste au niveau du collu à droite où l'on devine les rochers du versant N

 

L'entrée du couloir et le vif du sujet...

 

La suite

 

La jonction des deux branches, peu avant les rappels

 

Nous décidons de faire un rappel pour aller chercher le relais en dessous, vu les conditions du jour... 

 

Le rappel de 40m dans la goulotte : la fin des difficultés

 

Après le rappel, la pente se radoucit : on va enfin pouvoir se lâcher !!!

 

Dans le bas, les avalanches se créent leur propre bordercross avec virages relevés... et nous regardons ça l'air amusé...

 

Une descente pleine d'émotions avec la crainte au départ, la vigilance et le souffle court dedans et le soulagement dans le bas... Assurément une sacrée descente !

Publié dans Ski

Commenter cet article

Jlouis 24/04/2006 19:34

De bien jolies photos!! ca donne bien envie!!
JLouis