Arête à Marion à Blonnière (Aravis)

Publié le par Bruno W

Randonnée-escalade en pays calcaire


Alors que les températures se rafraîchissent doucement, que les journées s'écourtent et que la neige apparaît sur les hauteurs, nous cherchons une escalade paisible et courte pour profiter pleinement d'une journée de grand beau automnale.

L'arête à Marion qui se situe au-dessus du Col des Aravis offre d'après les commentaires un peu d'escalade et un joli parcours aérien sur un caillou plutôt bon, le tout très bien équipé. Il n'en faudra pas plus pour nous motiver à aller voir ça de plus près. Et cela permettra à Emilie de prendre ses marques en tête sur ce genre de terrain "montagne" en toute sécurité.

Finalement les premières longueurs s'apparentent à des longueurs de grande voie facile tantôt herbeuse, tantôt en excellent caillou compact. La suite se déroule sur une esthétique arête qui se prête très bien à la corde tendue. Un joli parcours sans surprise où effectivement l'équipement est abondant. Ces quelques critères semblent attirer les foules ! L'approche et le retour se font quasiment sur un vrai sentier, tout comme la voie qui est tracé de véritables marches dans les sections herbeuses. Le jour où nous y étions nous n'étions pas moins de 4 cordées ! Un vrai succès pour cette arête qui est à l'image de ses consoeurs Brianna aux Grands Vans (Belledonne) ou l'arête des Débrouillards aux Trois Becs (Diois).


Arête à Marion : AD+, 5b max, 300m
Voir topo camptocamp : cliquez ici


Tracé de la voie
Après avoir contourner le triangle rocheux, il faut bien suivre le sentier de descente pour démarrer environ 50m au-dessus du socle (gros cairn). L'arête est la partie la plus longue de la voie, malgré l'illusion d'optique...


Photos
Emilie attaque dans L1. Joli caillou bien froid...


Arrivé sur l'arête, nous rejoignons le soleil et découvrons l'enfilade de l'arête


Grimpe au soleil


Un peu plus haut, l'escalade très facile ne nuit pas à l'esthétisme


A l'approche d'un gendarme en rocher douteux que l'on se contente de contourner


La vue complète le charme de cette ballade verticale


A la sortie d'une dalle sur la fin


Une cordée arrive peut avant la dalle.
 Vue depuis le sommet sur l'arête

Publié dans Escalade

Commenter cet article

Brigitte 01/11/2008 23:16

Et encore une autre dans le même style "Viens voir le loup" au Tabor de la Mure http://multiactiv.over-blog.com/article-20841623.htmlmais plutôt pour l'été (orienté NW)